Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2009

Après le tollé de Copenhague, il faut s'attendre à une fin du monde précaire et peu de survivants ... une fin de l'humanité triomphante, en quelque sorte ... et un renouveau du règne animal avec Fadela à poils de lézards !

Dépôt d’âmes  (extraits)

 

 


 

Les hommes ayant désintégré

Le verbe il ne resta plus rien

Pas une chimère ni un chien

La terre était déshéritée

 

Le ciel d’armes trop encombré

Ne pouvant accueillir ces âmes

Elles restèrent en amalgame

En ce dépôt mal éclairé

 

Ici s’entassent pêle-mêle

Les âmes laides les âmes belles

Les âmes jeunes les âmes vieilles

Celle du poète celles des abeilles

 

 

refrain

Ces âmes amères sans sépulture

Peignent leur nature sur les murs

Cela dessine une arabesque

Tantôt atroce tantôt grotesque

 

 

Voyez les âmes des présidents

Qui appuyèrent comme des cons

Comme un seul homme sur les boutons

Tuant parents et descendants

 

Rouges de sang les âmes tristes

Des enfants errants innocents

Sur leurs motifs si bellicistes

Questionnent les âmes des présidents

 

Les mamans pleurent en silence

Sur ces décombres de violence

Les vies gâchées de leurs bambins

Ces petits corps de chérubins

 

 

refrain

Ces âmes amères sans sépulture

Gravant leur effroi sur les murs

Faisant ainsi une arabesque

Tantôt atroce tantôt grotesque