Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2014

La République fornique rue du Cirque !

La République fornique rue du Cirque !

 

Chers citoyennes chers citoyens

Amis des reines ou plébéiens

Syndicalistes entrepreneurs

Unijambistes enlumineurs

 

À toutes les femmes ainsi qu’aux hommes

Je dis mesdames et gentilshommes

Fermez les yeux et restez cois

Cela ne nous regarde pas

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

La République est bonne fille

Quand elle fornique à la Bastille

Rue du cirque ou sous la charmille

Où qu’elle astique les jeunes filles

 

Faut montrer aux bons citoyens

Que notre roi n’est pas un saint

Qu’il est comme eux qu’il a une queue

N’en déplaise aux acrimonieux

 

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

 

Sur mon scooter je roule à fond

Je passe au vert comme un frelon

Et je fends l’air comme un ballon

N’en déplaise aux caméléons

 

C’est des histoires pas politiques

Des excursions pornographiques

Libertinages libidineux

Dévergondages un peu scabreux

 

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

Le populo c’est bien connu

Ç’sont des ballots qui pensent qu’au cul

Alors bien sûr pour le zizi

Il compte sur’les paparazzis

 

Hop !  Circulez y’a rien à voir

Hop ! Éteignez faites nuit noire

Hop ! Hop ! Couchez fini la foire

Allez ronfler dans le dortoir

 

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

 

24/05/2013

La politique, et les politiciens me foutent le bourdon .... et vous ?

Et pourquoi, S'il vous plaît, on ne ferait pas une chanson sur la pluie et le Président (poils aux dents) ?

Moi, en tout cas .....  je l'ai fait !

 

 


18/04/2012

Mots vains

 

 

04/03/2011

Testez votre sensibilité : êtes-vous gentil ou méchant ?

Tenez, pour un bon début de journée, je vous propose un mini spectacle interactif !


 
Mini parce que c'est très court. (moins de 3 minutes)
et
Interactif parce que vous allez devoir faire un choix !


 
Le thème  : le cirque.
 
 

Selon votre sensibilité, choisissez entre :
 
Le petit cirque gentil  une fin heureuse et gentillette    :love:  


 

 

Le petit cirque méchant  une fin méchante et pas consensuelle du tout !    :fou:  

 
Bonne journée   :)

21/12/2010

Maman les p'tits bateaux (marins des marinades)

Les marinades sont des espèces de ports de plaisance où marinent les bateaux de luxe.

Ces grands yachts luxueux ne sortent jamais de la marinade où ils sont à l'abri et leurs capitaines sont de fiers marins de marinades !

 

01/12/2010

Noël approche, Nicolas et Carla vont fêter ça en famille ..... et les SDF ?

Tiens tes promesses, Nicolas, ouvre l'Elysée aux SDF pour Noël et prête leur Carla pour les réchauffer !

Si Rachida Dati voulait bien leur faire une petite inflation .......

 

12/08/2010

Le cul de l'ange dans les nuages


Poème pamphlétaire anticlérical

 

 

19/12/2009

Après le tollé de Copenhague, il faut s'attendre à une fin du monde précaire et peu de survivants ... une fin de l'humanité triomphante, en quelque sorte ... et un renouveau du règne animal avec Fadela à poils de lézards !

Dépôt d’âmes  (extraits)

 

 


 

Les hommes ayant désintégré

Le verbe il ne resta plus rien

Pas une chimère ni un chien

La terre était déshéritée

 

Le ciel d’armes trop encombré

Ne pouvant accueillir ces âmes

Elles restèrent en amalgame

En ce dépôt mal éclairé

 

Ici s’entassent pêle-mêle

Les âmes laides les âmes belles

Les âmes jeunes les âmes vieilles

Celle du poète celles des abeilles

 

 

refrain

Ces âmes amères sans sépulture

Peignent leur nature sur les murs

Cela dessine une arabesque

Tantôt atroce tantôt grotesque

 

 

Voyez les âmes des présidents

Qui appuyèrent comme des cons

Comme un seul homme sur les boutons

Tuant parents et descendants

 

Rouges de sang les âmes tristes

Des enfants errants innocents

Sur leurs motifs si bellicistes

Questionnent les âmes des présidents

 

Les mamans pleurent en silence

Sur ces décombres de violence

Les vies gâchées de leurs bambins

Ces petits corps de chérubins

 

 

refrain

Ces âmes amères sans sépulture

Gravant leur effroi sur les murs

Faisant ainsi une arabesque

Tantôt atroce tantôt grotesque

 

 

23/09/2009

Il pleut il mouille c'est la fête à la grenouille