Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2014

La République fornique rue du Cirque !

La République fornique rue du Cirque !

 

Chers citoyennes chers citoyens

Amis des reines ou plébéiens

Syndicalistes entrepreneurs

Unijambistes enlumineurs

 

À toutes les femmes ainsi qu’aux hommes

Je dis mesdames et gentilshommes

Fermez les yeux et restez cois

Cela ne nous regarde pas

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

La République est bonne fille

Quand elle fornique à la Bastille

Rue du cirque ou sous la charmille

Où qu’elle astique les jeunes filles

 

Faut montrer aux bons citoyens

Que notre roi n’est pas un saint

Qu’il est comme eux qu’il a une queue

N’en déplaise aux acrimonieux

 

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

 

Sur mon scooter je roule à fond

Je passe au vert comme un frelon

Et je fends l’air comme un ballon

N’en déplaise aux caméléons

 

C’est des histoires pas politiques

Des excursions pornographiques

Libertinages libidineux

Dévergondages un peu scabreux

 

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

Le populo c’est bien connu

Ç’sont des ballots qui pensent qu’au cul

Alors bien sûr pour le zizi

Il compte sur’les paparazzis

 

Hop !  Circulez y’a rien à voir

Hop ! Éteignez faites nuit noire

Hop ! Hop ! Couchez fini la foire

Allez ronfler dans le dortoir

 

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

 

24/05/2013

La politique, et les politiciens me foutent le bourdon .... et vous ?

Et pourquoi, S'il vous plaît, on ne ferait pas une chanson sur la pluie et le Président (poils aux dents) ?

Moi, en tout cas .....  je l'ai fait !

 

 


14/05/2013

La guerre n'intéresse guère les poètes