Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2011

Un grand moment de télé pour bientôt : La serpillière neuve de la bignolle

 

 

 

Chaque année sont décernés divers prix.

Les oscars, les Molière, les globes, les César, les dents d’or … etc ….

 

Cette année, 2011, pour la première fois, seront décernés les serpillières neuves des bignolles.

 

Monsieur Delanoé et toute sa cour, à la file indienne et à la queue leuleu (vieille expression lutècienne que le maire à remise au goût du jour en même temps que le rose bonbon pour la jarretière des putes du boulevard des maraîchers et des maréchal ferrant)  ira donc, son bâton de pèlerin sous le bras et sa bite en bandoulière, faire le tour des loges de la capitale.

 

Pendant ce temps, il ne polluera pas le débat politique.

 

D’après le règlement du concours, les serpillières seront décernées selon les critères suivants :

 

1 – discrétion et papotages – la gagnante de cette catégorie se verra décerner une serpillière en peaux de taupes cousues en fils de moustaches de musaraignes.

 

2 – escalier et ascenseur art déco -  la gagnante de cette catégorie se verra décerner une serpillière en fibres de papier carbone.

 

3 – courrier, bouilloire et loupe - la gagnante de cette catégorie se verra décerner une serpillière en œil de perdrix.

 

4 – trottoir et stationnement stupide - la gagnante de cette catégorie se verra décerner une serpillière en billets de monopoly et monnaie de singe.

 

Ma concierge me demande de préciser :

« Nous avons vu, récemment,  Delanoé à la télévision, parler de la Tunisie et se dire tunisien avant tout. Il ferait un très bon maire de Tunis, qu’il y aille et bon vent ….. il peut même emmener ses serpillières ce vieux macho ! »

 

Bien entendu, je laisse la responsabilité de ses dires à ma concierge !

 

 

Les commentaires sont fermés.