Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2011

La Libye servira-t-elle d'alibi à Sarkozy pour repousser les présidentielles ?

 

Pendant que Driout s’occupe du carnet mondain des grands nez de ce monde, je m’évertue de réfléchir à la condition humaine dans son ensemble et à celle des libyens entre autres.

 

Notre très vénéré chef des armées qui ne servent à rien sans la guerre ……  a reçu les battus (d’avance) de Benghazi pour bien montrer ses petits muscles et humilier le tyran Khaddafi qui, de son côté, lui adresse un méga pied de nez en reprenant la situation en main sur le territoire libyen.

Permettez-moi de faire un aparté à caractère philosophique et de vous dire que nous ne possédons jamais rien.

Certes, quelques uns jouissent pour le temps de leur passage sur terre de biens (ou mal) acquis …. Mais ils peuvent les perdre à tout instant (quelques japonais vous en parleront) et ils les perdent définitivement le jour de leur mort.

Nous ne sommes donc que les occupants à temps partiel de ce que nous détenons provisoirement.

Ce n’est pas, me rétorquerez vous à raison, une raison pour ne rien faire ! Et d’ailleurs, vous n’aurez pas tort !

Mais ce que je ressens, chaque fois que je travaille dans le jardin, c’est cette intemporalité de la terre par rapport à notre fragilité terrestre.

Moi, ce trouble métaphysique ne m’entraîne pas, pour autant, vers la crétinerie religieuse qui prétend remplacer le  néant par du vide (celui des déités stériles). Non ! moi, ça me fait seulement réfléchir  à ma condition éphémère.

Chaque fois que je regarde un arbre ou un brin d’herbe, je compare leurs destinées à la mienne.

Je vais couper ce brin dès qu’il sera trop haut et qu’avec ses congénères il va faire de mon jardin un fouillis inesthétique …. Et je couperai cet arbre quand j’aurai besoin de renouveler mon stock de bois pour l’hiver.

J’ai un droit de vie et de mort sur ces éléments. Je suis un dieu !

Mais quand je vais mourir, qui s’occupera d’eux ?

Bon ! rien de nouveau sous le soleil et mon discours est vaseux comme le fond de la mare !

Mais moins vaseux, quand même, que les positions acrobatiques de notre bien aimé président (poils au cul).

Ne s’est-il pas commis avec des gens qu’il a reçu à l’Elysées et qu’il a adoubé (sans prendre l’avis de qui que ce soit ….  BHL n’étant que néant dans le néant.

Mais qui sont ces personnes ?

Que représentent elles ?

Man rafich (je ne sais pas) !

Alors, bien sûr, votre facteur (ma concierge est aux sports d’hiver à Mururoa) vous expliquera que le gouvernement détient des informations …..  ouaip ! mais, dans ce cas, qu’il se démerde avec ses prises de position ! Qu’il assume seul, en face à face avec Khadaffi sa condamnation du gouvernement officiel de Khadaffi !

Je sais bien qu’il a besoin d’une bonne guerre pour se maintenir au pouvoir … mais Khadaffi n’est pas un guerrier comme les autres, il ne respecte rien ni personne et n’hésitera pas à commettre tous les coups les plus bas !

Le gouvernement selon la stratégie de la course à l’échalote  …. Ça finit par lasser !!!  Courir inlassablement tous les lièvres à la fois, ça nous essouffle …

Et si on s’arrêtait un peu et qu’on mette tous les problèmes sur la table avant de s’en créer de nouveaux ?

Allez, je connais assez le genre humain pour savoir qu’il ne croit qu’en la fuite perpétuelle …… eh bien qu’il coure ….. moi, je le laisse faire …

Les commentaires sont fermés.