Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2011

Du permanent et de l’éphémère, histoires de faune, de flore et de fous !

 

 

 

 

 

L’insecte vit trois ans dans l’eau sous forme de larve, puis éclos, s’envole, fornique et pond en quelques heures …. On l’appelle : l’éphémère.

La pensée de notre bon président des françaises et français sans distinction de sexe de religion ou d’origine ethnique, ressemble à cet insecte ….  Elle ne dure pas longtemps et ne fait pas grand effet.

Le têtard vit dans la mare six à huit mois avant de réussir – s’il n’est pas bouffé par un poisson, un oiseau ou un dytique -  en quelques semaines sa métamorphose en grenouille ou crapaud.

DSK est un crapaud qui n’a pas encore été têtard, c’est pour ça qu’il a cette drôle de binette qui fait tant rires les asiles dans les fous ! (DSK aussi a tout dans le désordre).

Le triton pond un œuf qui éclot se transforme en larve branchieuse  ou branchique … ouais bon … à branchies. Elle est marrante à voir cette larve avec ses larges feuilles ciselées de chaque côté de la tête.

Mélanchon n’a pas de feuille mais des oreilles  et il n’est pas rigolo du tout avec sa tronche à baffes et ses pensées rancies. Enfin …. Quand je dis ‘pensées’, je suis bien bon ….  En fait de pensées, ses déblatérations sont si confuses et invraisemblables que je ferais mieux de dire : ‘conneries’. Ce malheureux confond dire et médire.

La libellule pond des œufs dans la mare. Les œufs se transforment en larves  voraces qui bouffent les alevins, les têtards et tout ce qui bouge. Puis la larve grimpe le long d’une tige de sagittaire et prend son envol …. Puis va pondre après avoir sauvagement copulé.

Certaines petites libellules restent collées l’une à l’autre toute leur vie et la femelle pond tout en prenant sa patte (elle n’a pas de pied, la pauvrette).

Les actrices de cinéma, et, maintenant, de théâtre (quand y’a du gâteau y’a des bobos) sont semblables à ces libellules, elles portent les mâles sur leur dos et pondent au fil de l’eau ….. de véritables stars !!!!!

Les acteurs se laissent porter … ils ne savent rien faire d’autre.

Le cafard d’Afrique est fort laid, gros et quand il vole dans la case, c’est le branle-bas de combat pour mettre la main sur le baygon.

Quand DSK passe à la télé, c’est le branle-bas de combat pour trouver la zapinette !!!

D’autre fois, c’est un scorpion qui traverse la pièce comme s’il était chez lui.

BHL n’est jamais bien loin !

Les geckos marchent au plafond …. Bouffent les moustiques, les mouches et les araignées (quand elles ne sont pas trop grosses).

Mélanchon marche sur sa tête, mais il ne le sait pas, il est bien trop con pour s’en rendre compte !

Les chauve-souris volent dès la tombée de la nuit et offrent au spectateur esbaudi  un ballet merveilleux au dessus de la mare. Elles sont de véritables virtuoses du vol et sont capables de faire un cent quatre vingt degré sans ralentir.

Les politiques ont appris à voler avec les chauves-souris …… et ils ne craignent personne pour ce qui est des 360 degrés (C. Lagarde dixit) !

Le corbeau, c’est connu, n’est pas bien malin et laisse tomber le calendos de son bec si on lui demande de chanter.

Carla Bruni chante même quand on ne lui demande rien. Par contre, elle pue le calendos ça s’entend à sa voix fromageuse ! …  ou crémeuse, au choix !

Le hérisson vit seul. Il pique pour se défendre, comme l’oursin mais l’oursin vit dans la mer le hérisson sur terre. Le hérisson fait un bruit d’hélicoptère quand il copule (quand la tortue géante fait un bruit de bûcheron dans l’acte de fornication). Si, une nuit sans lune, vous avez l’impression qu’un hélicoptère vient d’atterrir dans votre jardin, c’est que des hérissons s’envoient en l’air !

Martine Aubri pique quand elle oublie de se raser ….. mais elle ne fait aucun bruit pendant le radada houp la …. Elle dort !

La belette est un petit animal à fourrure qui court dans le bois mesdames  dans les chansons.

DSK court après les dames dans les bois, sans chanter (heureusement !)

Le hibou se nourrit de souris, de rats, de mulots et autres musaraignes.  Sont vol est parfaitement silencieux grâce à une disposition particulièrement judicieuse de ses plumes. Il est nyctalope et son chant fout le cafard et des frissons partout.

JM Le Pen ne nique plus les salopes, il est à la retraite et son chant lugubre n’est plus qu’un lointain écho que Marine entonne quand Sarko scie.

La chouette hulotte ne porte ni culotte ni soutif.

Ségolène estime, à juste titre, que DSK ne lui est pas d’un grand soutien.

Elle se verrait bien première dame de France pour changer le nom de l’avion de Nico en’ Ségo one’. Tout un programme !!!!!

La taupe, la salope, fait des monticules de terre dans mon jardin et se tape de défigurer le paysage par ses taupinières inesthétiques et pleines de cailloux qui claquent dans les lames de la tondeuse pendant tout l’été.

Sa fourrure est parfois utilisée pour confectionner des manteaux que portent les rombières en temps de guerre.

Michèle Alliot Marie a le regard d’une taupe … si elle portait un manteau en poils de taupe, elle pourrait faire des taupinières en Tunisie.

La forêt primaire est une forêt où la main de l’homme n’a jamais mis le pied.

Monsieur Hulot passe ses vacances dans des autochtones primaires. Il pense que ça lui donne la légitimité pour se présenter en 2012 … mais Eva Joly n’est pas d’accord, elle a beau être primaire, elle n’en pense pas moins !!!

Les fourmis sont de petits hyménoptères grégaires qui font tout en bande et sont totalement dévoués à leur reine qui ne sait faire qu’une seule chose : pondre des œufs de fourmi. La fourmi est parfois agressive, en particulier quand la bande de fourmis rencontre une autre bande de fourmis, là, ça chie ! Les fourmis s’entretuent vaillamment en usant, comme pour la chasse, de leur acide formique qui pique et immobilise la proie ou l’ennemi. 

La fourmi ramène ses proies dans sa fourmilière pour les dévorer.

Sous terre, c’est un véritable bordel entre les tunnels des taupes, ceux des lombrics et ceux des fourmis …. On se demande comment le jardin ne s’effondre pas sous lui-même sous l’effet gruyère de tous ces chieurs !

Sur terre, c’est pas mieux !

Les partis politiques, les bandes de ‘cailleraux’, les entreprises délocalisées, les associations merdiques, les observatoires aveugles, les journaux indigents, les politiciens girouettes ………  tout ça forme un bordel géant où personne ne s’y retrouve et qu’il fait bon oublier un instant en consacrant son temps libre à observer, plutôt, les animaux !!!!!

Les commentaires sont fermés.