Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2012

Yfig, doléances démocratiques et républicaines .....


Piston, vous avez dit piston !

Bonjour mesdames, mesdemoiselles, messieurs.
Qu’on le reconnaisse ou non, il faut bien en convenir, notre société française est organisée principalement autour du piston (des recommandations).
Certes, ce système de promotion n’est pas nouveau, les textes qui évoquent ce mode de cooptation sont pléthores de toutes les époques et dans toutes les strates de notre société.


Certains pistons sont anodins d’autres sont terrifiants.


Lorsqu’un emploi de fonctionnaire est occupé par un parent ou un ami, voir un affidé d’une organisation syndicale, on peut n’y voir qu’une entorse au principe d’égalité des citoyens et les critiques s’en émeuvent parfois.
Mais lorsqu’un PDG d’une grande entreprise publique est nommé pour ses accointances avec le président ou  le premier ministre, la pratique ne semble guère froisser les bonnes consciences.
Sarkozy a même poussé le bouchon jusqu’à officialiser la nomination du président de France Télévision par son bon gré.
Partout, à tous les échelons, à tous les postes, dans toutes les organisations qu’elles soient publiques ou privées les exemples de postes occupés par des pistonnés font florès !


Cette misérable habitude pourrait rester sans conséquences  ….. seulement voilà ….. nous connaissons tous des pistonnés si incompétents que leur impéritie engendre de terribles conséquences.
Et en contrepartie, on retrouve un nombre incalculable de jeunes diplômés de haut niveau (5,6 ans et plus après le bac ...) qui ne trouvent pas d’emploi.


Cette pratique est une gangrène pour notre Nation.


Un cadre supérieur sur deux est un incompétent notoire qui prend des décisions stupides et contraires aux intérêts de la société.

Et comme, malheureusement ce système se nourrit de lui-même, il semble impossible d’en voir la fin. Bien au contraire, avec la crise, il se développe très dangereusement. Chacun souhaitant protéger qui un parent, qui un proche ou un ami.


Bien entendu, le piston est hyperactif au plus haut de la pyramide sociétale et on ne compte plus le nombre de ministres qui ont obtenu leur maroquin par remerciements pour services rendus ou à rendre. Je ne donnerai pas de noms, mais des ministres de la défense, de l’économie, de la justice, de la santé …. Etc ….qui ont montré et démontré leur infinie incapacité à tenir la fonction, sont dans tous les esprits.


Qu’est-ce que le piston ?
C’est, tout simplement le rejet des compétences au profit de l’empathie familiale et du népotisme.
C’est par cette sordide pratique que nous retrouvons partout des personnes qui n’ont rien à faire là !


Des actrices et acteurs, des chanteuses et chanteurs, des écrivains, des cinéastes, des réalisatrices et réalisateurs, des animatrices animateurs, des chefs d’entreprises, des dirigeants de syndicats, des maires, des conseillers, des présidents de conseil régionaux, des députés, des sénateurs …..  etc …..


Les artifices de la fausse démocratie permettent à ce système de se maintenir fermement en place par la délégation de pouvoirs déférée via les élections.


Mais malheureusement, toutes ces élections sont truquées, à commencer par celle du président de la République qui est prise en otage par la pratique du parrainage des 500 signatures.


Les députés reçoivent des délégations de leurs partis, idem pour les sénateurs et tous les autres élus ….  Cette obstruction faite aux talents individuels sclérose notre société où grenouillent toujours les mêmes de leur enfance jusqu’à leur mort !


Chacun devrait pouvoir donner le meilleur de lui-même à la Nation. 

En confisquant les places électives, les politiciens démontrent leur volonté d’empêcher les forces vives de l’Etat de jouer leur rôle.
Quiconque a jamais adhéré à un syndicat, un parti, voire une association a pu constater que ces organisations sont le pré carré de 2 ou 3 potentats qui règnent en maîtres et écartent brutalement tous ceux qui se mettent en travers de leurs ambitions !
Pour asseoir leur pouvoir despotique, ils s’entourent d’une armée de permanents, salariés zélés et précaires qui doivent tout aux maîtres et à qui il ne viendrait en aucune façon l’idée de regimber !


Il faut limiter DRASTIQUEMENT la durée des mandats à tous les niveaux et  répartir plus sainement les subventions qui permettent le financement des candidats.


L’argent étant, à ce qu’on dit, le nerf de la guerre !


Il est inadmissible que les petits candidats (ceux qui ne participent pas d’une grosse structure) doivent payer de leur poche leur propre campagne !
On prétend vouloir la démocratie mais on empêche monsieur madame tout le monde de se présenter ! La démocratie ne rime-t-elle pas avec diversité ?
Allons, les candidats exotiques, qui se présentaient pour la défense des chaussettes sales ou du petit salé aux lentilles ridiculisaient-ils plus la politique que ceux qui aujourd’hui viennent nous vomir leurs promesses creuses et leurs insultes qui se voudraient être des bons mots ! ?


Quand Ségolène se trémoussait en représentation exhibitionniste au Zénith, était-elle plus crédible que Sarkozy fêtant sa victoire au Fouquet’s avec sa smala ou bronzant sur le pont du yacht de Bolloré ?


Allons, les politiques n’ont guère besoin de petits candidats pour être ridicules …..   au contraire, même, ça peut les sauver !!!!

Voilà, j’en ai fini avec mes doléances.


Il ne suffit pas de préconiser le retour du pouvoir au peuple, il faut mettre les moyens qui le permettent.

Or, quel autre moyen que la représentativité électorale ?



10/01/2012

Happy new year

 

 

Bonne année 2012

 

 

08/01/2012

Otherwise, it does also exist in French : the naked word (ok for children)

 

The poor lost word was stark naked ..... I comforted him .....

 

Un grand classique qui sera bientôt enseigné dans les écoles françaises .... le mot nu

 

 

Non, non, ce n'est pas un mot nudiste, juste un mot nu !

 

05/01/2012

Vous avez besoin de croire, d’avoir foi …. Je vais vous en donner, moi, de la religion !

Frères humains qui tant avez besoin de mystères et de mysticisme,

 D’histoires merveilleuses et religieuses, tant besoin de croire et d’espérer,

 Il est temps de jeter vos missels, vos bibles et vos torahs, vos corans et ses versets,

 L’entité suprême et omniprésente qui transcende le tout et fait partie du tout et de vous

 Est là, devant vos yeux et n’attend qu’un signe de vous pour la remercier de vous avoir donné la vie !

 

 

Non, ce n’est pas un dieu dont je parle, mais de la déesse dont vous êtes issus et dont vous devez prendre soin comme de vous-même.

 

 Cette déesse a pour nom Gaïa ou Gé ou Terre.

 

 

 D’où venez-vous ?

 De la Terre.

 Où allez-vous ?

 Que ce soit en cendres ou en cadavre, vous retournerez à la Terre.

 

Quant à vous qui n’avez nul besoin de déité pour vivre, vous ne pouvez nier que votre vie dépend entièrement de la Terre.

 

C’est une évidence, la Terre vit et nous vivons sur Terre.

 Elle est toute puissante et pourtant subit nos souillures.

 

Tant que vivra la Terre nous avons toutes chances de vivre ….

 Si la Terre meurt,

 Nous mourrons.

 

Voici une déesse bien plus exigeante que tous ces dieux insignifiants qui ne sont que le fruit de l’imagination humaine et qui n’ont d’emprise sur l’homme que par la main des prêtres, imams et autres rabbins qui prétendent détenir la vérité quand ils sont incapables de décrire leur soi-disant dieu.

 

 La Terre, je peux vous la décrire.

 La Terre est belle.

 La Terre est immense et multiforme, elle est constituée de terres et de mers, de plaines et de montagnes, de plages et de fonds marins, de forêts et de déserts.

 Elle est rouge, bleue, verte, blanche, noire, jaune et de tant d’autres tons et nuances ….

 Elle est  aride ici et trempée là.

 Froide, chaude, calme, agitée.

 

Elle est vivante, ses eaux ne cessent d’aller et venir et ses entrailles bouillonnent aux rythmes de son cœur de magma qui pulse son sang de lave.

 

La Terre n’est pas un dieu abstrait qui dit un jour une chose et le lendemain son contraire par les voix discordantes de ses prélats.

 

La Terre ne préconise pas la haine ni le meurtre ni le vol ou le viol.

 

Elle a patiemment donné vie à une multitude d’êtres.

 

La Terre nous donne tout ce qu’elle recèle pour que la vie se perpétue et se développe, elle est généreuse et ne demande en échange que peu de soins et d’attentions.

 

Seulement voilà !

 L’homme refuse de voir cette simple vérité. L’homme refuse sa véritable culpabilité, sa lâcheté, sa duplicité.

 Plutôt que d’apporter tous ses soins à la Terre et lui donner ce qu’elle attend, il se prosterne devant des idoles ou d’autres hommes qui le soumettent et l’humilient dans des postures indignes et des pénitences stériles.

 

Au lieu de prendre soin de sa vie, l’homme chie sur sa Terre et la pollue sans le moindre complexe, empoisonnant son air, ses eaux et ses terres pour produire des biens dont il n’a nul besoin.

 

Quand l’air sera devenu irrespirable, saturé de saloperies radioactives et de déchets de dioxine, qu’adviendra-t-il de l’humain ?

 

Il disparaîtra, de son propre fait, de sa propre cupidité, de sa propre imbécillité.

 

Alors, vous tous qui avez tant besoin de prières, de temples, de synagogues, d’églises, de chapelles, de mosquées, de mandaroms …. Construisez plutôt de simples maisons de la Terre et réunissez-vous pour décider de ce que vous allez entreprendre pour réparer les torts que vous avez causés.

 

Vous attendez de vos gouvernements qu’ils se décident enfin à agir contre la pollution galopante …. Indignez-vous plutôt que rien ne soit fait et que les sommets sensés prendre des mesures ne soient que pantalonnades et pitreries.

 

Prenez votre destin et celui de vos descendants en main, réagissez s’il en est encore temps et par votre masse, obligez les pollueurs à cesser leur œuvre de destruction.

 La Terre est notre déesse et notre vie, notre bien commun, il n’y a pas de raisons qu’on la laisse se faire assassiner par quelques industriels avares et égocentriques.

 

Changez tout, prenez d’assaut les cathédrales et faites en des maisons de la Terre, que vos prières ne soient plus des vœux pieux mais des actes, des actes de sauvegarde de l’humanité et de protection de tous les êtres qui peuplent la Terre.

 

Vous avez besoin de la Terre, elle peut se passer de vous.

 Si vous continuez de la maltraiter, craignez qu’elle ne vous noie sous des déluges et des tsunamis ou qu’elle ne vous brûle de son sang de lave.

 

Respecter la Terre, c’est se respecter soi-même.

 

03/01/2012

la religion ...... le viagra des eunuques !

 

 

et des émasculés qui n'ont pas de couilles .........  ça va de soi !!!!

 

Et si nous parlions du temps qu'il fait et de la pluie qui tombe ..... de l'eau qui coule ...

"Que d'eau !" disait St Pernaud quand St Pastis lui noyait son absinthe ......

 

L'eau, cette matière visible mais insaisissable ...... l'eau coule, s'infiltre ..... l'eau s'enfuit comme s'enfuit la vie ....

 

01/01/2012

OH !!!!! la jolie galerie !!!!!

 

 

Mes tableaux