Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2012

Amour sans frontières

 

 

Amour sans frontières :


 

11/02/2012

Comment faire la différence ?

Ce soir, à la radio, une émission spéciale Johnny Cash ....

 

Si on en croit le commentateur, il aurait dit, à la fin de sa vie ....

"Je ne m'excuse plus, je n'ai pas à m'excusez car sans l'alcool et sans les drogues, jamais je ne serais devenu ce que je suis et qui se tient devant vous aujourd'hui !"

 

Je sais ce qu'il me reste à faire !!!!!    AH AH AH !!!!!

10/02/2012

LA chanson de la Saint Valentin

24/07/2011

Amy Winehouse, celle qui aimait le pichetegorgne est morte !

 

Straight to the death

 

Slowly but surely

My life is leaving me

 

I am going depth and depth

Straight to the death

 

 I feel like a skiing woman

Surfing on a lethal wave

 

Is this me or an idea

That I feel so lazy

Lazy to find courage

For a life of rage

 

Going straight to hell

Or straight to heaven

With gentle angels

Or daemons fuckers

 

New baby coming life crying

While the earth I am living

 

I am the wine lady

I was the wine Amy

 

15/03/2011

Apocalypse nucléaire ..... suis-je devin ? j'espère que nenni !

J'ai écrit ce poème en 2009 et je l'ai monté en clip le 12 février 2011.

 

04/03/2011

Testez votre sensibilité : êtes-vous gentil ou méchant ?

Tenez, pour un bon début de journée, je vous propose un mini spectacle interactif !


 
Mini parce que c'est très court. (moins de 3 minutes)
et
Interactif parce que vous allez devoir faire un choix !


 
Le thème  : le cirque.
 
 

Selon votre sensibilité, choisissez entre :
 
Le petit cirque gentil  une fin heureuse et gentillette    :love:  


 

 

Le petit cirque méchant  une fin méchante et pas consensuelle du tout !    :fou:  

 
Bonne journée   :)

14/02/2011

Au nom de la Saint Valentin ....... que de conneries !!!

 

Dimanche 13 février 2011.

Nous rentrons d’une manifestation qui s’est déroulée au théâtre du casino de Deauville dont le sujet était : « l’amour » .

Retenez bien le thème, vous comprendrez mieux notre désarroi !

Oui, je sais, je ferais mieux d’éviter les lieux cuculs ….  Mais nous avons été accueillis par ma collègue Aurélie qui nous a placés dans une baignoire (je venais de prendre ma douche, mais elle n’a rien voulu savoir …).

 

Oh ! la vache, ce spectacle !!!

En vedette américaine, nous avons eu droit à C. Lelouche qui nous a fait son numéro « dernier amour » … mais lui, au moins, il a condensé son verbiage inutile.

Ensuite, on nous a imposé Pierre Bergé qui nous a lu pendant trois longs quart d’heure l’oraison qu’il a  écrite pour son amant mort d’un cancer. C’était long ……  mal écrit … mal lu …. CHIANT ! …  mais chiant …. Avec ses histoires de Maroc, de Normandie, de maison ici, de Datcha là-bas …. Et le génie d’Yves Saint Laurent ….. bien méconnu ce génie, bien obscure, bien chiffonnier …  Cette fausse blonde dont était enamouré  P. Bergé, se réfugiait du monde cruel et brutal dans des chiffons de couleurs qu’il assemblait avec une aiguille et du fil …. Vraiment pas de quoi en faire un conte des milles et une ridicules .

Et puis ce déballage, cet étalage indigne et vulgaire …. Ça rime à quoi ?

Ne peut-il garder pour soi ses émois ?

A-t-il besoin, absolument de partager avec nous, pauvres innocents, ses frasques sexuelles, ses déviances ineptes et ses dépenses somptuaires pour sa cocotte imbécile pour laquelle il lâchait des millions pour se constituer des collections aussi vaines que futiles  ?????

 D’autant que ce petit pédé est mort d’une maladie platement ordinaire, un cancer, comme tout l’monde !

J’espère que ma mort, au moins, sera plus spectaculaire !

Après ce torrent de sentiments guimauves et vinasses, deux zigotos (une dame et un monsieur qui n’ont pas dit leurs noms) sont venus lire les derniers échanges entre Piaf et Cerdan …. C’était nul à chier, plus nul encore que Bergé … d’autant que ces  fallacieux lecteurs avaient pris soin de corriger les fautes de Marcel, ce qui fait qu’on ne reconnaissait plus son style boxeur écrivant avec ses gants …

Là, mon épouse m’a dit : « et si on s’en allait ?»

Je lui ai répondu spontanément : « Je pense qu’on a essuyé le pire … voyons la suite … »

Une dame très moche et très mal habillée est alors arrivée avec un petit missel dans une main, un document broché dans l’autre et quelques feuilles disposées sur un lutrin.

Là, je me suis dit : « putain ! si cette conne ne me fait pas rire dans les 30 secondes, on se tirent ! »

Elle nous a lu une lettre de 1671 de Beaumarchais (un marchand de boudin qui faisait les marchés de son temps …) …. Je commençais à remuer sur mon siège …. Mais quand elle a annoncé une lettre de Verlaine à Rimbaud …….  Trop, c’est trop …..

J’ai hurlé :  «Rendez-nous  Roumanoff, Roumanoff …  l’amour c’est pas la nécrophagie, l’amour c’est la joie et le bonheur, c’est le partage, les  extrasystoles, l’adrénaline, les tissus conjonctifs mouillés, les bouches sèches, puis trop humides, les yeux hors bite … orbites …. Dehors, quoi !!! et tout ça tout ça …. Mais pas ces trucs ampoulés et ratatinés !»

Et nous nous sommes pris la main pour rentrer dans nos chers pénates !

 


11/02/2011

Qui peut croire qu'on puisse mettre des frontières à l'Amour

A l'occasion de la Saint Valentin, une petite chanson s'imposait !

28/12/2010

qui mettra de la musique sur ma chanson ? à l'enterrement d'ma vie d'garçon

J'attends vos propositions ....

 

26/12/2010

Quand j'en ai marre ....

Vous, quand vous en avez assez  ......  que faites-vous ?

 

Si la couleur de votre cuisine ne vous plaît plus ...

Si la guerre en Afghanistan s'éternise .... et qu'y meurent des hommes comme en meurent en Irak .....

Si on nous reporte la retraite à des âges pas possibles .... plus vieux même que Mathusalem .....

Si votre télé vous raconte tant de conneries que vous fermez le son et que vous lui tournez le dos ....

 

Vous, que faites-vous ?????

 

voici ma réponse :

(compositrice interprète : Patricia Virly)

 


20/12/2010

A chacun de mes pas

 

A chacun de mes pas

 

A chacun de mes mots un enfant meurt

A chacun de mes pas un enfant meurt

A chacun de mes actes un enfant meurt

A chacune de mes joies un enfant pleure

 

Mac Do Leclerc Auchan Carrefour Fouquet’s

Dior Vuitton Hermès Diesel la Redoute

BNP SG PARIBAS CL

Matignon Elysée Sénat la bourse

 

A chacun de mes mots un enfant meurt

A chacun de mes pas un enfant meurt

A chacun de mes actes un enfant meurt

A chacune de mes joies un enfant pleure

 

USA la Chine Iran Allemagne

Caviar foie gras truffes pain d’épice champagne

Rotschild Bordeaux Bourgogne Mouton Cadet

Saint Barth Acapulco Madère Jersey

 

A chacun de mes mots un enfant meurt

A chacun de mes pas un enfant meurt

A chacun de mes actes un enfant meurt

A chacune de mes joies un enfant pleure

 

IBM Mirosoft Bull DEC HP

British Petroleum TOTAL ESSO

Voyages beauté tourisme marche à pied

Rolls Royce Porsche Jaguar Citroën Peugeot

 

A chacun de mes mots un enfant meurt

A chacun de mes pas un enfant meurt

A chacun de mes actes un enfant meurt

A chacune de mes joies un enfant pleure

 

Air Sarko one guerre Pakistan jet set

Pipole argent les jeux en ligne gadget

Télé ciné artiste célébrité

Oscar César létal publicité

 

A chacun de tes mots un enfant meurt

A chacun de tes pas un enfant meurt

A chacun de tes actes un enfant meurt

A chacune de tes joies un enfant pleure

                                     

 

                                               Yfig  (21.11.2010)

17/12/2010

Le blues du touareg

 

Quand touareg malheureux

Chameau avoir le blues

 

 

01/12/2010

Noël approche, Nicolas et Carla vont fêter ça en famille ..... et les SDF ?

Tiens tes promesses, Nicolas, ouvre l'Elysée aux SDF pour Noël et prête leur Carla pour les réchauffer !

Si Rachida Dati voulait bien leur faire une petite inflation .......

 

01/09/2010

Gitane, vous avez dit gitane !!!!! Comme c'est Rom ! ! !

Mise à jour :

Cette chanson a été mise en musique par Patricia Virly et est en cours d'enregistrement auprès de la SACEM.

 

Je la republierai lorsqu'elle sera dument enregistrée.

 

Les paroles  sont de votre serviteur.

 

 

 

10/12/2009

Blues liberté

 

 

 

Je suis un oiseau migrateur

Aux pattes duquel on a lié

Un gigantesque radiateur

Qui m’empêche de m’envoler

 

 

Je suis un Touareg voilé

Teint de bleu cérulé glacé

De mon chameau les pattes coupées

Pour m’interdire de voyager

 

 

Quand d’aimer trop la liberté

Par d’autres on se voit empêché

Nos musiques seront bâillonnées

Nos corps nos âmes ligotés

 

 

Je suis colombe de la paix

Hirondelle du cœur de ballet

Princesse aux mille et un palais

Sultan des mers et vents ailés

 

 

Je suis la brume aux alizés

Surfant diaphane aux airs légers

Araméenne ou Sibérienne

Sumérienne Arachnéenne

 

 

Quand d’aimer trop la liberté

Par d’autres on se voit empêché

Nos musiques seront bâillonnées

Nos corps nos âmes ligotés

 

 

Quand nos califes d’ires se prennent

Sur nous vomissent toute haine

Nous traînent nus à leurs arènes

Nous battent à mort comme des hyènes

 

 

Je suis aurore de matin frais

Libellule frêle du marais

Abeille d’or en robe soie

Iris blanche céruse et joie

 

 

Quand d’aimer trop la liberté

Par d’autres on se voit empêché

Nos musiques seront bâillonnées

Nos corps nos âmes ligotés

 

 

Je suis le chantre de nos peines

Licorne duale manichéenne

De nos désirs de nos espoirs

Chantant le blues un peu trop noir

 

 

 

De nos malheurs nos désespoirs

Nos horizons aux bras aveugles

Monte le blues des idées noires

De nos Guitares saxhorns et bugles

 

 

 

Quand d’aimer trop la liberté

Par d’autres on se voit empêché

Nos musiques seront bâillonnées

Nos corps nos âmes ligotés

 

 

Chanter la vie est ses fragrances

Chanter la mort ses fins ses transes

L’heure véritable de nos souffrances

Nos blues en ré en fa cadencent

 

 

De nos musiques monte le vrai

Le blues en chair le blues en os

Sur nos désastres il tire un trait

Le blues défie nos vies de rosses

 

 

Quand d’aimer trop la liberté

Par d’autres on se voit empêché

Nos musiques seront bâillonnées

Nos corps nos âmes ligotés

 

 

Travail patrie égalité

Mensonge en guise de vérité

Les trente cinq heures de liberté

On nous impose de travailler

 

 

Plutôt mourir que d’obéir

Le blues est fait pour nous nourrir

Nous sustenter nous animer

Le blues c’est ça la liberté

 

 

Quand d’aimer trop la liberté

Par d’autres on se voit empêché

Nos musiques seront bâillonnées

Nos corps nos âmes ligotés.