Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2012

Comment faire la différence ?

Ce soir, à la radio, une émission spéciale Johnny Cash ....

 

Si on en croit le commentateur, il aurait dit, à la fin de sa vie ....

"Je ne m'excuse plus, je n'ai pas à m'excusez car sans l'alcool et sans les drogues, jamais je ne serais devenu ce que je suis et qui se tient devant vous aujourd'hui !"

 

Je sais ce qu'il me reste à faire !!!!!    AH AH AH !!!!!

19/01/2012

Yfig, doléances démocratiques et républicaines .....


Piston, vous avez dit piston !

Bonjour mesdames, mesdemoiselles, messieurs.
Qu’on le reconnaisse ou non, il faut bien en convenir, notre société française est organisée principalement autour du piston (des recommandations).
Certes, ce système de promotion n’est pas nouveau, les textes qui évoquent ce mode de cooptation sont pléthores de toutes les époques et dans toutes les strates de notre société.


Certains pistons sont anodins d’autres sont terrifiants.


Lorsqu’un emploi de fonctionnaire est occupé par un parent ou un ami, voir un affidé d’une organisation syndicale, on peut n’y voir qu’une entorse au principe d’égalité des citoyens et les critiques s’en émeuvent parfois.
Mais lorsqu’un PDG d’une grande entreprise publique est nommé pour ses accointances avec le président ou  le premier ministre, la pratique ne semble guère froisser les bonnes consciences.
Sarkozy a même poussé le bouchon jusqu’à officialiser la nomination du président de France Télévision par son bon gré.
Partout, à tous les échelons, à tous les postes, dans toutes les organisations qu’elles soient publiques ou privées les exemples de postes occupés par des pistonnés font florès !


Cette misérable habitude pourrait rester sans conséquences  ….. seulement voilà ….. nous connaissons tous des pistonnés si incompétents que leur impéritie engendre de terribles conséquences.
Et en contrepartie, on retrouve un nombre incalculable de jeunes diplômés de haut niveau (5,6 ans et plus après le bac ...) qui ne trouvent pas d’emploi.


Cette pratique est une gangrène pour notre Nation.


Un cadre supérieur sur deux est un incompétent notoire qui prend des décisions stupides et contraires aux intérêts de la société.

Et comme, malheureusement ce système se nourrit de lui-même, il semble impossible d’en voir la fin. Bien au contraire, avec la crise, il se développe très dangereusement. Chacun souhaitant protéger qui un parent, qui un proche ou un ami.


Bien entendu, le piston est hyperactif au plus haut de la pyramide sociétale et on ne compte plus le nombre de ministres qui ont obtenu leur maroquin par remerciements pour services rendus ou à rendre. Je ne donnerai pas de noms, mais des ministres de la défense, de l’économie, de la justice, de la santé …. Etc ….qui ont montré et démontré leur infinie incapacité à tenir la fonction, sont dans tous les esprits.


Qu’est-ce que le piston ?
C’est, tout simplement le rejet des compétences au profit de l’empathie familiale et du népotisme.
C’est par cette sordide pratique que nous retrouvons partout des personnes qui n’ont rien à faire là !


Des actrices et acteurs, des chanteuses et chanteurs, des écrivains, des cinéastes, des réalisatrices et réalisateurs, des animatrices animateurs, des chefs d’entreprises, des dirigeants de syndicats, des maires, des conseillers, des présidents de conseil régionaux, des députés, des sénateurs …..  etc …..


Les artifices de la fausse démocratie permettent à ce système de se maintenir fermement en place par la délégation de pouvoirs déférée via les élections.


Mais malheureusement, toutes ces élections sont truquées, à commencer par celle du président de la République qui est prise en otage par la pratique du parrainage des 500 signatures.


Les députés reçoivent des délégations de leurs partis, idem pour les sénateurs et tous les autres élus ….  Cette obstruction faite aux talents individuels sclérose notre société où grenouillent toujours les mêmes de leur enfance jusqu’à leur mort !


Chacun devrait pouvoir donner le meilleur de lui-même à la Nation. 

En confisquant les places électives, les politiciens démontrent leur volonté d’empêcher les forces vives de l’Etat de jouer leur rôle.
Quiconque a jamais adhéré à un syndicat, un parti, voire une association a pu constater que ces organisations sont le pré carré de 2 ou 3 potentats qui règnent en maîtres et écartent brutalement tous ceux qui se mettent en travers de leurs ambitions !
Pour asseoir leur pouvoir despotique, ils s’entourent d’une armée de permanents, salariés zélés et précaires qui doivent tout aux maîtres et à qui il ne viendrait en aucune façon l’idée de regimber !


Il faut limiter DRASTIQUEMENT la durée des mandats à tous les niveaux et  répartir plus sainement les subventions qui permettent le financement des candidats.


L’argent étant, à ce qu’on dit, le nerf de la guerre !


Il est inadmissible que les petits candidats (ceux qui ne participent pas d’une grosse structure) doivent payer de leur poche leur propre campagne !
On prétend vouloir la démocratie mais on empêche monsieur madame tout le monde de se présenter ! La démocratie ne rime-t-elle pas avec diversité ?
Allons, les candidats exotiques, qui se présentaient pour la défense des chaussettes sales ou du petit salé aux lentilles ridiculisaient-ils plus la politique que ceux qui aujourd’hui viennent nous vomir leurs promesses creuses et leurs insultes qui se voudraient être des bons mots ! ?


Quand Ségolène se trémoussait en représentation exhibitionniste au Zénith, était-elle plus crédible que Sarkozy fêtant sa victoire au Fouquet’s avec sa smala ou bronzant sur le pont du yacht de Bolloré ?


Allons, les politiques n’ont guère besoin de petits candidats pour être ridicules …..   au contraire, même, ça peut les sauver !!!!

Voilà, j’en ai fini avec mes doléances.


Il ne suffit pas de préconiser le retour du pouvoir au peuple, il faut mettre les moyens qui le permettent.

Or, quel autre moyen que la représentativité électorale ?



10/01/2012

Happy new year

 

 

Bonne année 2012

 

 

05/01/2012

Vous avez besoin de croire, d’avoir foi …. Je vais vous en donner, moi, de la religion !

Frères humains qui tant avez besoin de mystères et de mysticisme,

 D’histoires merveilleuses et religieuses, tant besoin de croire et d’espérer,

 Il est temps de jeter vos missels, vos bibles et vos torahs, vos corans et ses versets,

 L’entité suprême et omniprésente qui transcende le tout et fait partie du tout et de vous

 Est là, devant vos yeux et n’attend qu’un signe de vous pour la remercier de vous avoir donné la vie !

 

 

Non, ce n’est pas un dieu dont je parle, mais de la déesse dont vous êtes issus et dont vous devez prendre soin comme de vous-même.

 

 Cette déesse a pour nom Gaïa ou Gé ou Terre.

 

 

 D’où venez-vous ?

 De la Terre.

 Où allez-vous ?

 Que ce soit en cendres ou en cadavre, vous retournerez à la Terre.

 

Quant à vous qui n’avez nul besoin de déité pour vivre, vous ne pouvez nier que votre vie dépend entièrement de la Terre.

 

C’est une évidence, la Terre vit et nous vivons sur Terre.

 Elle est toute puissante et pourtant subit nos souillures.

 

Tant que vivra la Terre nous avons toutes chances de vivre ….

 Si la Terre meurt,

 Nous mourrons.

 

Voici une déesse bien plus exigeante que tous ces dieux insignifiants qui ne sont que le fruit de l’imagination humaine et qui n’ont d’emprise sur l’homme que par la main des prêtres, imams et autres rabbins qui prétendent détenir la vérité quand ils sont incapables de décrire leur soi-disant dieu.

 

 La Terre, je peux vous la décrire.

 La Terre est belle.

 La Terre est immense et multiforme, elle est constituée de terres et de mers, de plaines et de montagnes, de plages et de fonds marins, de forêts et de déserts.

 Elle est rouge, bleue, verte, blanche, noire, jaune et de tant d’autres tons et nuances ….

 Elle est  aride ici et trempée là.

 Froide, chaude, calme, agitée.

 

Elle est vivante, ses eaux ne cessent d’aller et venir et ses entrailles bouillonnent aux rythmes de son cœur de magma qui pulse son sang de lave.

 

La Terre n’est pas un dieu abstrait qui dit un jour une chose et le lendemain son contraire par les voix discordantes de ses prélats.

 

La Terre ne préconise pas la haine ni le meurtre ni le vol ou le viol.

 

Elle a patiemment donné vie à une multitude d’êtres.

 

La Terre nous donne tout ce qu’elle recèle pour que la vie se perpétue et se développe, elle est généreuse et ne demande en échange que peu de soins et d’attentions.

 

Seulement voilà !

 L’homme refuse de voir cette simple vérité. L’homme refuse sa véritable culpabilité, sa lâcheté, sa duplicité.

 Plutôt que d’apporter tous ses soins à la Terre et lui donner ce qu’elle attend, il se prosterne devant des idoles ou d’autres hommes qui le soumettent et l’humilient dans des postures indignes et des pénitences stériles.

 

Au lieu de prendre soin de sa vie, l’homme chie sur sa Terre et la pollue sans le moindre complexe, empoisonnant son air, ses eaux et ses terres pour produire des biens dont il n’a nul besoin.

 

Quand l’air sera devenu irrespirable, saturé de saloperies radioactives et de déchets de dioxine, qu’adviendra-t-il de l’humain ?

 

Il disparaîtra, de son propre fait, de sa propre cupidité, de sa propre imbécillité.

 

Alors, vous tous qui avez tant besoin de prières, de temples, de synagogues, d’églises, de chapelles, de mosquées, de mandaroms …. Construisez plutôt de simples maisons de la Terre et réunissez-vous pour décider de ce que vous allez entreprendre pour réparer les torts que vous avez causés.

 

Vous attendez de vos gouvernements qu’ils se décident enfin à agir contre la pollution galopante …. Indignez-vous plutôt que rien ne soit fait et que les sommets sensés prendre des mesures ne soient que pantalonnades et pitreries.

 

Prenez votre destin et celui de vos descendants en main, réagissez s’il en est encore temps et par votre masse, obligez les pollueurs à cesser leur œuvre de destruction.

 La Terre est notre déesse et notre vie, notre bien commun, il n’y a pas de raisons qu’on la laisse se faire assassiner par quelques industriels avares et égocentriques.

 

Changez tout, prenez d’assaut les cathédrales et faites en des maisons de la Terre, que vos prières ne soient plus des vœux pieux mais des actes, des actes de sauvegarde de l’humanité et de protection de tous les êtres qui peuplent la Terre.

 

Vous avez besoin de la Terre, elle peut se passer de vous.

 Si vous continuez de la maltraiter, craignez qu’elle ne vous noie sous des déluges et des tsunamis ou qu’elle ne vous brûle de son sang de lave.

 

Respecter la Terre, c’est se respecter soi-même.

 

31/10/2011

Tous les seins .... tous les sains ..... tous les saints ....... la toussaint

 

Je connais un petit cimetière, je ne vous dis que ça !

 

 

 

Le soir de la toussaint, les autochtones viennent à pied par les routes et les chemins en groupes de trois quatre ou cinq personnes, le soir après la vesprée mais quand à l'horizon grille encore l'ampoule astrale en diffusant une douce luminosité dans les tons orangés.

 

 

 

Ils portent tous une grosse bougie dans un sac papier et cette procession franchit la petite grille de dentelle forgée et si rouillée qu’on ne peut plus la fermer puis se rassemble doucement, à pas feutrés devant la petite chapelle romantique à la croix dentelée comme une feuille croquée par des chenilles.

 

Les femmes, un châle noir sur les épaules ou sur leurs cheveux, parlent à voix basses, les hommes gardent les yeux baissés, mais quelques cris de bambins déchirent inopportunément le silence gras.

 

 

 

Toutes ces bougies forment une nouvelle lumière, diffuse, qui empêche la nuit de tomber définitivement. Elles éclaircissent les contours tremblants des visiteurs silencieux comme dans un tableau de Rubens.

 

 

 

Quand le dernier villageois a rejoint l’assemblée, ils prient à l’unisson et les marmonnements semblables à des gémissements montent dans le ciel pour atteindre les cieux. Le bourdonnement s’amplifie jusqu’à devenir grondant.

 

 

 

Les morts commencent à frissonner, le bruit monocorde des stèles qui tremblotent accompagne les psaumes des voix monotones.

 

On se sent enveloppé, happé, transporté par ce chant vibrant et qui prend lentement une force sans cesse grandissante pour atteindre à la fin l’acmé perçant  qui fore le ciel pour atteindre les étoiles et les morts qui y reposent.

 

 

 

Tout s’arrête. C’est la mort qui reprend possession du cimetière, mais les défunts ont ouï la prière des vivants et peuvent reprendre sereinement leur doux sommeil éternel. Ils savent qu’on ne les oublie pas.

 

 

 

Les petites bougies se séparent et pénètrent en étoiles le cimetière s’éparpillant entre les tombes, chacun, à présent va veiller son parent en toute intimité.

 

 

 

 

 

Fort de France (Martinique)

 

Les trois îlets

 

Toussaint 1977

 

14:01 Publié dans Blog, TEXTES, Voyage | Lien permanent | Commentaires (1)

30/10/2011

Vous aimez faire des dictées ..... proposez donc celle-ci à vos proches !

 

 

samedi 29 octobre 2011

 

 

 

Il y a, dans la vie des guides touristiques, des journées qui comptent double, ou triple, ou puissance ‘n’ !

 

L’autre jour, les clefs des greniers à sel étaient introuvables ……. Bon ….

 

Aujourd’hui, j’avais rendez-vous à 15h30 pour une visite en français. Je dois guider une trentaine de personnes.

 

Je passe un coup de fil vers 14h45 pour confirmer … Clémence confirme.

 

15h15 j’arrive à l’Office de Tourisme pour m’équiper du micro qui permet d’économiser la voix.

 

15h30 …. Personne.

 

15h45 …. Personne

 

16h …… personne

 

16h15 … Clémence cherche un numéro de téléphone pour essayer de déterminer la cause et l’ampleur du retard …. Mais personne ne répond.

 

 16h30 ….  Je sors devant l’Office avant de me déséquiper et déguerpir ….  Quelques personnes sont là je leur demande si elles attendent un guide … Oui.

Visiblement, ces touristes ne dînent pas à la table du roi (ni même à celle du président). Ce sont, ça se voit quand on a un peu l’œil, des gens défavorisés …. Non par le sort ou l’intellect, mais plutôt par leur statut social.

 

Bon, mon groupe est enfin arrivé. Faudrait trouver le responsable afin qu’on se mette d’accord …. 

 

Un monsieur qui me fait penser à Djamel Debouze (mais en moins sérieux) me conduit au responsable en question qui me semble fort goguenard.

 

« Vous n’êtes pas en avance » me permets-je de lui faire remarquer.

 

« Ouais, ben j’en ai marre de m’excuser depuis ce matin … on est en retard et c’est tout ! »

 

Ouf, charmant le prince (il ressemble à un vieil émir que j’ai connu du temps ou je trainais mes guêtres du côté de Riyad en Arabie Saoudite - le keffieh en moins !).

 

« Tenez ! » et il me tend un dossier tout en braquant son téléphone sur ma pomme. Pendant que je prends connaissance du document qui n’est qu’un plan de route, il me prend en photo.

 « C’est à vous que je paie ? »

 « Non, veuillez vous adresser à cette jeune femme… »

 

 

Je sors, j’ai besoin d’air.

 

 

J’attends encore un bon quart d’heure avant que mon prince ne sorte et entame une discussion à laquelle je ne suis pas convié ….

 

Au bout d’un certain temps, je finis par intervenir, au risque de paraître impoli je demande si nous pouvons commencer la visite ?

 « Ben mon vieux, on vous attend ! »

 J’encaisse ….  Je les emmène de l’autre côté de la rue et commence la visite …..

 

Pendant que je parle, l’émir, près de moi, s’entretient à haute voix avec quelques individus de sa clique …..

 

J’ai l’habitude de ce genre de situation. Ca se gère en continuant l’exposé jusqu’à ce que les compères mêmes du chieur finissent par lui intimer l’ordre de fermer sa grande gueule car on n’entend pas ce que dit le guide qui est plus intéressant que les histoires d’alcolos ….

 

Mais là …… rien, que pouic, que dalle …. Le mec continue à aboyer pour couvrir le son de mon micro que j’ai encore haussé ….

 Je m’interromps.

 Le gugusse (j’ai pas dit négus, vous remarquerez !) continue de pérorer comme une perruche en rut !

 Donc, je lui balance (à fond le micro) : « dites, si je vous gêne, faites-le moi savoir »

 Et le mec, du tac au tac me rétorque : « Moi, j’ai pas de micro, alors je suis bien obligé de parler fort pour me faire entendre. »

 

  Dites …. Vous qui avez quelque expérience de guide ….. vous auriez fait quoi à ma place ?

 

Je ne peux me résoudre à planter le petit groupe d’une douzaine de personnes qui sont restées pour suivre la visite. Ca me ferait trop chier de les pénaliser à cause de ce taré ….  Je me dis que je finirai bien par lui faire comprendre ……

 

Je me déplace …

 

Le petit groupe me suit comme mon ombre pendant que le pédezouille des banlieues reste en retrait …. Et c’est tant mieux.

 

Ils me posent des questions sur les essentages, sur l’ardoise et son utilisation, sur le châtaigner ….  J’avais raison, ces gens là sont curieux et à l’écoute.

 Une dame me demande si on peut être certain de l’origine de cette maison ….

Je lui explique avec presque de la jubilation qu’il n’est pas vraiment judicieux de parler d’origine mais qu’on peut se poser la question de la date (en siècle) de construction et des transformations successives de l’immeuble et de ce qu’il reste de ses origines ….. elle est ravie et me dit : «  Oui, c’est exactement ce que je voulais dire …. »

 

Je demande à mes visiteurs de m’attendre une minute le temps que j'aille chercher les clefs des greniers ….  Mais il n'y a pas de clefs, personnene sait où elles sont.

Je tente d'ouvrir la porte .... elle s'ouvre.

J’entre dans les greniers et m’enquiert auprès des trois honfleurais en train d’installer leur tables d’exposition si ça les dérange que je fasse mon boulot ?

Ils me répondent que nenni, que je suis le bienvenu …..  les tables sont vides et ces  tables vides encombrent les greniers.

 

Je fais rentrer mon petit monde dans les greniers ….. merde ! le chibani entre aussi (un peu comme Félicie dans la chanson de Fernandel !).

 

Nous nous faisons tout petits dans un coin et je commence l’histoire des greniers, de la gabelle …. A peine ai-je commencé qu’Yves (un agent d’entretien des greniers) vient vers moi en répétant

 « ça va pas l’faire, faut que tu sortes, ça va pas le faire, faut que tu sortes ….. »

 « Salut Yves, t’as un problème ? »

 «  tu peux pas rester là, j’ai bien prévenu l’Office, pas de visite aujourd’hui ni le week-end, pas de visites !!!! »

 Ah ! putain ! ça me gonfle grave !

Quelqu'un va-t-il se décider enfin à expliquer aux comiques que les greniers ne sont pas leur propriété privée .....  ou bien se décider une bonne fois pour toute à arrêter les visites de Honfleur si on ne peut rien faire visiter ?

L'Office de Tourisme est sous l'égide de la commune mais la commune semble faire en sorte que sa main droite refuse à sa main gauche de coopérer.

Les visites sont faites pour faire valoir la ville, pas pour emmerder les badauds !

 « Désolé, Yves, je vais faire vite, maintenant que nous sommes tous là …. »

 

 

 

Quelques personnes sortent par le couloir qui communique avec le petit grenier à sel et se plantent là avec l’air de dire :

 « Mais c’est qui ces intrus qui viennent polluer nos greniers ??? »

 Ca me gonfle, putain que ça me gonfle !!!!!!

 

 Malgré tout ….. faut pas oublier que j’ai fait l’Afrique …… je maîtrise mon irritation (j’ai toujours aimé les euphémismes) et je reprends la visite …..

 

 

« Ces greniers ont été construits en 1670 1672 par la ferme de la gabelle avec l’autorisation de Colbert. Colbert était le ministre de l’économie de Louis XIV …. »

 Le vieux bouc m’interrompt en se campant devant moi, devant les autres  ….

 « Ben oui, tout le monde sait ça que Colbert était le ministre de Louis XIV on n’est pas des imbéciles, on sait ça …. »

 Je choisis l’option : « ignorer » et je continue mon speech ….

 

 

Je parle et je pense ….. le type est en train de me filmer. Il a mis son téléphone à quelques centimètres de mon visage et il filme ………

 

Ok me dis-je, il va me prendre pendant quelques secondes ….  Mais non, il filme …..

 J’arrête de causer dans la caméra pas invisible et lui dis :

 « je ne voudrais pas être obligé de vous demander des droits d’auteur, pourriez-vous, SVP cesser de me filmer, ça me déconcentre ! »

 Lui : «  Les droits d’auteur ! ?  c’est pour moi les droits d’auteur, vous, vous pouvez tout juste prétendre au droit d’image … et encore …. »

 

 Là, il me GONFLE    !!!!   mais pour de vrai, pour de gros, pour toujours !

 « Ecoutez, vous me filmez sans me demander mon avis, vous enregistrez ma conférence, vous abusez de mon droit à l’image et de mes droits d’auteur car c’est moi qui ai écrit cette conférence (elle a bien un petit peu évoluée depuis la toute première – pardon pour mon manque d’humilité …) alors je vous demande de fermer votre téléphone et de suivre la visite si vous ne voulez pas que j’y mette fin prématurément. »

 

« Ok, j’arrête de vous filmer …. Voilà ! »

 Et il continue de filmer ….  Je me suis avancé, lui ai tourné le dos ….

 Il m’a tancé :

 « Vous vous prenez pour qui, vous croyez détenir l’autorité absolue ? »

 

 

C’en était trop ….. J’allais mettre fin à cette pantomime …

 

C’est à ce moment que j’ai croisé le regard  d’un enfant qui suivait la visite avec sa maman …. Puis le  regard de la maman …. Pourquoi ne réagissaient-ils pas ?

 Pourquoi, depuis le début de cette putain de visite, les autres ne se rebellaient-ils pas contre le bachibouzouk abruti ????

 De quelle influence les étouffait-il ?

 

A bout … j’ai repris la visite …. Pour la dame et ses enfants …….

 

 

Quelques secondes …… une minute tout au plus … j’allais expliquer le ‘minot’ ….. le gros con a fait un bruit de bâillement … énorme .....  dans mon dos !

 

 J’ai craqué !

 

Tant pis pour les gosses, pour les autres, pour moi ……  quand c’est trop, c’est trop …..

 

J’ai souhaité à tout le monde une bonne fin de journée et je les ai plantés là !

 

 

 

Je me suis rendu à l’Office pour restituer mon micro …   Clémence m’a dit …..

 

« Il était bizarre ! Je lui ai demandé pourquoi il ne nous a pas prévenu de son retard il m’a répondu que les piles de son portable étaient déchargées et juste après, il l’a sorti pour me prendre en photo !

Je lui ai demandé si le portable était rechargé …. Il m’a répondu que oui ! »

 

 

 

Si vous avez vécu une visite plus merdique que celle-là ………  je vous offre l’apéro !!!!!

 

 

 

 

 

 

14/03/2011

La Libye servira-t-elle d'alibi à Sarkozy pour repousser les présidentielles ?

 

Pendant que Driout s’occupe du carnet mondain des grands nez de ce monde, je m’évertue de réfléchir à la condition humaine dans son ensemble et à celle des libyens entre autres.

 

Notre très vénéré chef des armées qui ne servent à rien sans la guerre ……  a reçu les battus (d’avance) de Benghazi pour bien montrer ses petits muscles et humilier le tyran Khaddafi qui, de son côté, lui adresse un méga pied de nez en reprenant la situation en main sur le territoire libyen.

Permettez-moi de faire un aparté à caractère philosophique et de vous dire que nous ne possédons jamais rien.

Certes, quelques uns jouissent pour le temps de leur passage sur terre de biens (ou mal) acquis …. Mais ils peuvent les perdre à tout instant (quelques japonais vous en parleront) et ils les perdent définitivement le jour de leur mort.

Nous ne sommes donc que les occupants à temps partiel de ce que nous détenons provisoirement.

Ce n’est pas, me rétorquerez vous à raison, une raison pour ne rien faire ! Et d’ailleurs, vous n’aurez pas tort !

Mais ce que je ressens, chaque fois que je travaille dans le jardin, c’est cette intemporalité de la terre par rapport à notre fragilité terrestre.

Moi, ce trouble métaphysique ne m’entraîne pas, pour autant, vers la crétinerie religieuse qui prétend remplacer le  néant par du vide (celui des déités stériles). Non ! moi, ça me fait seulement réfléchir  à ma condition éphémère.

Chaque fois que je regarde un arbre ou un brin d’herbe, je compare leurs destinées à la mienne.

Je vais couper ce brin dès qu’il sera trop haut et qu’avec ses congénères il va faire de mon jardin un fouillis inesthétique …. Et je couperai cet arbre quand j’aurai besoin de renouveler mon stock de bois pour l’hiver.

J’ai un droit de vie et de mort sur ces éléments. Je suis un dieu !

Mais quand je vais mourir, qui s’occupera d’eux ?

Bon ! rien de nouveau sous le soleil et mon discours est vaseux comme le fond de la mare !

Mais moins vaseux, quand même, que les positions acrobatiques de notre bien aimé président (poils au cul).

Ne s’est-il pas commis avec des gens qu’il a reçu à l’Elysées et qu’il a adoubé (sans prendre l’avis de qui que ce soit ….  BHL n’étant que néant dans le néant.

Mais qui sont ces personnes ?

Que représentent elles ?

Man rafich (je ne sais pas) !

Alors, bien sûr, votre facteur (ma concierge est aux sports d’hiver à Mururoa) vous expliquera que le gouvernement détient des informations …..  ouaip ! mais, dans ce cas, qu’il se démerde avec ses prises de position ! Qu’il assume seul, en face à face avec Khadaffi sa condamnation du gouvernement officiel de Khadaffi !

Je sais bien qu’il a besoin d’une bonne guerre pour se maintenir au pouvoir … mais Khadaffi n’est pas un guerrier comme les autres, il ne respecte rien ni personne et n’hésitera pas à commettre tous les coups les plus bas !

Le gouvernement selon la stratégie de la course à l’échalote  …. Ça finit par lasser !!!  Courir inlassablement tous les lièvres à la fois, ça nous essouffle …

Et si on s’arrêtait un peu et qu’on mette tous les problèmes sur la table avant de s’en créer de nouveaux ?

Allez, je connais assez le genre humain pour savoir qu’il ne croit qu’en la fuite perpétuelle …… eh bien qu’il coure ….. moi, je le laisse faire …

02/01/2011

MEILLEURS VOEUX POUR LA NOUVELLE ANNéE et les suivantes .....

 

 

MEILLEURS VOEUX POUR LA NOUVELLE ANNéE et les suivantes .....

 


00:09 Publié dans Blog, TEXTES | Lien permanent | Commentaires (0)

03/11/2010

Hadopi, tu l'aimes ou pas ............... elle te nique !!!

 

 

Un mauvais élève internaute annonce :

 

« Hadopi va surveiller 10 000 titres dont 5000 qui seront au prorata des ventes.
Ce qui revient a dire que ce sont toujours les plus gros qui gagneront encore plus.
Au détriment de la protection des moins gros. »

 

Hadopi est plus malin que toi !

 

Le principe est le suivant :

Impossible d'éviter le piratage. OK


Mais ........ il faut une compensation, n'est-ce pas ?

Alors on va prélever plus d'argent sur les connexions internet, on va faire payer la baisse du chiffre d'affaires par l'Etat alors que cette baisse n'est pas du tout liée au piratage mais tout simplement, comme dans tous les domaines de l'art, à la qualité de plus en plus minable des artistes (qui, pour ceux qui en vivent, font tous partie d'un cercle d'initiés).

Franchement, les chansons n'ont plus de paroles, les chanteuses et chanteurs n’ont plus de voix et les musiques se ressemblent toutes.

Souvenez-vous des victoires de la musique avec le premier prix à la fille de machin !


En peinture, on a droit à des japoniaiseries au château de Versailles.

Au cinéma, on voit toujours les mêmes qui s'auto congratulent à la télé en tournantes ..... les uns après les autres dans toutes les émissions sur toutes le chaînes ..... essayez, vous, d'obtenir une seule seconde de télé, vous m'en direz des nouvelles !!!!! Et pourtant, on peut voir de grands talents sur internet !

Il n'y a plus de musique classique (sur les médias tenus par le gouvernement et les patrons ...) et pourtant, si vous cherchez, on a de très bons musiciens .... pas de pot, ils ne font pas partie de la grande famille !!!

Le théâtre est désormais phagocyté par quelques branleurs qui ont compris que le théâtre vit de subventions et qui ont décidé de ne pas laisser cet argent à d’autres !

 
Et comme ça partout ....

Conclusion :
Hadopi prétend définir quels sont les bons artistes, ceux qui toucheront les pépettes des subventions qui seront payées sur nos impôts aux Majors ..... les autres, les rejetés du système n'ont plus qu'à crever !!!!!

Allez, bons téléchargements ! L’essentiel étant de ne pas se faire prendre !

01/11/2010

L'équipe à Ruquier et ses gros niqueurs nous fait rire avec "Il est grand temps d’aller vous coucher"

 

Mesdames messieurs bonsoir,

 

Ceux qui n’ont pas pu ou pas voulu venir ce soir à notre émission :

 « Il est grand temps d’aller vous coucher »

 

M. Kouchner n’a pas voulu venir ….

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  nooonnnnnnnnnnnnnn !!!!! »

 

Il compte les sacs de riz au Boukistan.

 

Fadela Amara ne viendra pas ce soir …

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  nooonnnnnnnnnnnnnn !!!!! »

 

Elle cherche un nouveau logement pour son frère.

 

Michel Drucker n’a pas voulu venir …

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  nooonnnnnnnnnnnnnn !!!!! »

 

Il surveille la construction de sa villa sur le site protégé d'Eygalières dans les alpilles.

 

Jacques Chirac ne viendra pas non plus …..

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  nooonnnnnnnnnnnnnn !!!!! »

 

Il est en vacances avec Bernadette chez Carla Bruni Tedeschi au Cap Nègre.

La HALDE a demandé que le Cap Nègre soit rebaptisé en Cap de couleur.

 

Monsieur Borloo ne nous joindra pas ce soir …

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  nooonnnnnnnnnnnnnn !!!!! »

 

Il est en retraite aux chais de Bordeaux et du Bourgogne réunis.

 

Madame Bachelot n’a pas pu se déplacer …

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  nooonnnnnnnnnnnnnn !!!!! »

 

Elle a la grippe.

 

D’ailleurs, mère Thérésa n’a pas pu venir non plus ….

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  nooonnnnnnnnnnnnnn !!!!! »

 

RIP

 

 

 

Et maintenant, je vous demande de réserver le meilleur accueil à nos chers invités :

 

Madame Nostalgie qui vient d’écrire une chanson intitulée ‘Reggiani’

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  bravooooooooooooooooooooo !!!!! »

 

Monsieur Oui-oui qui vient d’écrire un livre qu’il a intitulé ‘Oui-oui à Matignon’ en hommage à Linonel Jospin qui n’a pas voulu venir ce soir.

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  nooonnnnnnnnnnnnnn !!!!! »

 

Lionel s’entraîne sur l’île d Ré pour les prochaines présidentielles de 2012, son coach est JM Le Pen.

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  bravooooooooooooooooooooo !!!!! »

 

(en aparté : quels cons ce public !)

 

Mon troisième invité est  …..  euh ……  zut, c’est qui, déjà ???

AH OUI ! c’est Brigitte Fontaine …

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  bravooooooooooooooooooooo !!!!! »

 

Oui, elle vient pour son dernier film : « moi aussi j’en veux du nougat aux betteraves »

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  bravooooooooooooooooooooo !!!!! »

 

(en aparté : mais ils ne savent dire que ça !!!)

 

C’est un film pas historique mais presque.

C’est la vraie fausse vie de la duchesse de Monpucier, qui faillit épouser le vicomte de la Merdenvrac et qui finit comme dame pipi à la gare St Lazarre.

C’est absolument pas-sionnant, hilarant, tordant, morbide, horrible, pétrifiant, stupéfiant, mordant, époustouflant, tournicotant, béatifiant, trouducufiant, cornegidouillant, purgatifiant, cocufiant, acidifiant, smoutrant …. Les acteurs sont vraiment extrapaordinaire et les actrices pas mieux !

Il en pense quoi Cémour ?

Hein ?

 

Ah ! Il aime pas, il trouve ça sans intérêt et sans histoire et qu’il y a trop d’étrangers en situation irrégulière dans ce film !!

 

Ben on s’en fout !

 

Et Nullot, il en pense quoi, lui ?

 

Que  Cémour est un xénophobe !

 

Ben franchement qu’est-ce qu’y veut que ça nous fasse ?

 

Bon et voici mon dernier invité pour ce soir : le père La Chaise !

 

Il attrape la chaise et s’assied dessus.

 

Allez, on va demander à John Attend Lambert de nous faire rire.

 

Ah ! Catering Barma me dit dans l’oreillette que John Attend s’est cassé un cheveu et qu’il ne viendra pas ce soir ….

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  nooonnnnnnnnnnnnnn !!!!! »

 

Bon ! ça suffit le public, écrasez-vous !

 

Le public : « oooooooooohhhhhhhhhhhhhh  bravooooooooooooooooooooo !!!!! »

 

Alors c’est Oui-oui qui vient s’asseoir dans le fauteuil pour nous parler de sa vie bouleversifiante pendant que les Eric et moi on va s’en griller une petite dehors.

 

Allez ! à la prochaine ! et ne tardez pas à aller vous coucher !!!!! à la niche  ……  fiscale Ouah ouah ouah !!!!!!!!!!!!!

 

 

 

 

 

 

12/03/2009

Bal des mirlitons en Normandie .... la journaliste était là, heureusement !

 

vignette_yfig.jpg

 

cliquez sur la photo.

15:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mirliton

14/01/2008

Merci de mettre ici vos commentaires concernant les anciens posts !!!

Bonjour amis visiteuses et visiteurs.

 

Ce court message pour vous signaler que j'ai réinitialisé les propriétés des commentaires qui, au lieu de se fermer au bout de 1 mois resteront ouverts de façon permanente.

 

Après test, il semble que seuls les nouveaux messages bénéficient de cette évolution.

Aussi, je vous remercie de mettre ici vos commentaires concernant les précédentes chansons en attendant mieux.

 

bien amicalement 

13:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : blog, messages, commentaires