Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2014

Poème à deux mains

Bien à l’écart, des beaux quartiers        Bien à l'étroit dans son costard rayé
Et de leur symbolisme altier,                 Avec sur la tête un sablier
On perçoit, à travers la brume              On croit voir une plume qui lui pousse
Une sombre vie, qui se consume.         Qui sort de son trou à mousse

Elle est celle, d’un pauvre diable           Pauvre diable en bien piteux état
Traînant sa silhouette misérable,         Tournant comme une girouette folle
Revêtue de poussiéreux haillons,         Soulevant poussières et crachats
Portant d’ineffaçables horions.            Portant son cartable à l'épaule

Il passe devant une mairie                    Il se présente à la mairie
Regarde le fronton, et puis rit               Espoir de se voir élire
La belle devise de la France                  La France à besoin de son délire
A pour lui, une odeur bien rance.         De ses odeurs fragrances pourries

Dans l’abîme, de son exclusion             Dans la cabine à érections
Il a perdu toute illusion.                        Il vote pour lui le con !
Destinée remplie, de ratures                Mais il à fait tout plein de ratures
Un fantôme, que la faim torture.          Sur le bulletin de forfaiture

Pour les guignols technocratiques         Les guignols zygomatiques
Il n’est juste qu’une, statistique           Ont ramassé un tas de tiques
Un chiffre classé dans un dossier         Auraient dû se laver les pieds
Et qu’ils ont aussitôt fait, d’oublier.        Auraient senti moins mauvais

Quand il poussera son dernier râle,        Quand on fera pousser les crânes
Dans l’indifférence générale,                  A la différence des bananes
Loin de l'égoïsme de ce monde,            Pas de besoin d'une égoïne
Son âme ira seule, jusqu’à sa tombe.    Pour que seules ils tombent

 

 

 

 

 

Signé : Mister X et Yfig

 

01/04/2014

An amazing visit of Grenoble (France – Isère) - Yfig 2014

1 EXT.DAY PLACE SAINT ANDRE

A sunny shine day with blue blue sky.
At the foot of the statue of Bayard
A small band of tourists expecting their guide come
out of the restaurant where they ate and drank well with full stomachs.
They are dissipated and dispersed.
Vincenzo arrives late, his hands in his pockets,
haranguing noisy visitors to gather them for the tour.

1 VINCENZO
Hello! Hello! Messieurs, Mesdames , ladies and gentlemen please come closer to me, I am your guide
...
Tourists gather by inciting each others ...

2 FIRST TOURIST
Well, you 're ten minutes late!

3 VINCENZO
Yes, but you 're not going to regret this.
Well, is everyone here ?

4 TOURISTS
Yes yes yes we are here, we all are there!

5 SECOND TOURIST
Oh no , I'm not here ah ah ah !

6 VINCENZO
Ladies and gentlemen and others, let me introduce myself,
I am Vincenzo your guide and I'll be showing you our charming city ...
or at least a part because ... it is huge !
Tell me ! Have you eaten well, enjoyed your meal, at least ?

7 TOURISTS
Oh Yes, it was good, very good ...


8 FIRST TOURIST
We had a ‘gratin Dauphinois’ delicious!

9 VINCENZO
Good!
I'll start by talking about Grenoble‘s origins.
It started back to in antiquity to the time when
Grenoble was called ' Cularo ' 50 years before Jesus Christ.
Cularo was built by the Gauls, or Celts called : Allobroge, if you prefer ...
(… He is interrupted by a tourist ...)

10 SECOND TOURIST
( grinning mockingly )
What does “Cularo” mean?

11 VINCENZO
Do not worry , I do leave no stone unturned , I will tell you all and even more if
that’s what you want ... but ... do not ... stop me , OK ? !

12 TOURISTS
( In chorus)
OK !

13 SECOND TOURIST
( makes a grimace)

14 VINCENZO
Where was I ? Ah ... yes , Cularo
... Well, now, later on we will see a vestige of the Roman enclosure
built in 290 after Jesus Christ , rue Lafayette .
A century later , Cularo became Gratianopolis then finally,
it got it’s name Grenoble in the XIVth century.
Before leaving this place, I want you to noticed this statue is that of Peter Terrail seigneur de Bayard called the “Knight without fear and without reproach. "
From a family of gentry, Bayard page was in the court of Charles the 1st
before being called to serve Kings Charles VIII , Louis XII and François 1er Francis I. ........
Come on, forward a little , If you’ll follow me, we’ll get started...

15 THIRD TOURIST
Mr. Vincenzo , please do not walk too fast, we are old and lame!

16 VINCENZO
Whomever If you can’t walk you can stay there. This is where we’ll finish the tour

(Some tourists grumble, some seek a bench or
something to sit their ass on.
Some wander off.
Vincenzo advance to Hector Berlioz street without realizing
he has lost his tourists and he is talking to no one.)



2 EXT.DAY LEAVING THE PLACE SAINT ANDRE

17 VINCENZO
On your left college Saint André and above you’ll notice the famous St. Andrew’s Bell Tower
Collegiate Church of Saint Andrew, on your right a theater and on your left the old Roman tower of Grenoble ...

( looking behind him ... he
stops and waits )


But ... I can’t believe it ! Go go, Macte animi, a little effort !

( when aggregated )

look at this Roman remains and ...above, there, you see, it is called a watchtower !

(A lady is surprised ...)


18 THE LADY
This is a Roman watchtower ?

19 VINCENZO
No, it was to see if you were listening !

FADE



3 EXT.DAY AT THE END OF THE STREET BERLIOZ


Vincenzo stops and waits for the stragglers to catch up.

20 VINCENZO
Look !
( He shows the mountains and the cable )
You see the mountain? Well we have a saying that goes :
" When you see the top of the mountain it is that it will rain
When ... you cannot see the top the mountain it is that it’s raining ! "
(Some tourists complacently laugh at the joke but ....)

21 SECOND TOURIST
And Cularo ... what does it mean ?

22 VINCENZO
I promised to tell you and I will tell you ... if you are wise,
good! Follow me , let us stay in the shade of the trees and
I’ll tell you a little more about Grenoble ...



4 EXT.DAY IN THE SHADOW OF LARGE TREES PARK CITY


Everyone ( what is left ) gathers around the guide.


23 VINCENZO
I must relate you the legend of Munatius Lucius Plancus which took place in May 43 BC,
saying that he came from the city of Lyon, which he founded and that he built a bridge
within only one day on the Isere river for laying siege of Cularo.
The St. Lawrence Bridge stands today on the site of the original bridge.


24 SECOND TOURIST
And what does it mean Cularo ?


25 VINCENZO
You, When you have something stuck in your head ! ...
Once the city was conquered, the inhabitants had to pay taxes to Rome.
In 379 , Emperor Gratian transformsed the vicus of Cularo into the city ​​he named Gratianopolis .
Its name was changed to Graignovol and Grenoble after that there was associated word
on the orders of the noble king of France the owner of Dauphiné .
The city was renamed to Grelibre during the French revolution went back to Grenoble
It’s current name under Napoleon .....
Come on, let us walk a little and cross the shadowed side of the city Park ​​...


FADE


5 EXT.DAY AFTER PARK CITY (RUE BRESSIEUX )


Vincenzo expects the group to unite around him.


26 VINCENZO
I 'll talk about Grenoble(‘s) personalities.
We have already seen earlier the statue of Knight Bayard. Jacques de Vaucanson invented the loom weaving in the eighteenth century that was the pride of the heyday of Grenoble as will be much later the white coal ...


27 FIRST TOURIST
( interrupts the guide)
Sir, sir ...

28 VINCENZO
Yes ?


29 FIRST TOURIST
What is white coal ?


30 VINCENZO
The electricity produced by the dams , hence the name white coal as opposed to black (coal that you burn).
Well I will pick up where I was ...
On January 23, 1783 Henri Beyle was born in Grenoble ...
Henri Beyle, do you know whom he was ?


(Tourists have an interrogative look , puzzled when suddenly a
lady exclaims : )


31 THE LADY
Ah yes, I think he is Alexandre Dumas !

32 VINCENZO
( shocked embarrassed )
Well ... no, Alexandre Dumas, is Alexandre Dumas and Henri Beyle is better known under the name of Stendhal ...
you know ... the Charterhouse of Parma .... The Red and the Black ...


33 SECOND TOURIST
And ... Cularo !


34 VINCENZO
(ignores the remark)
Born in the nineteenth century in the quarter of cross Saint André was born the great composer Hector Berlioz.
Then, in the late nineteenth century Champollion was born here.
He is best remembered for having deciphered Egyptian hieroglyphics, thanks to the Rosetta Stone.



35 THE LADY
And Alexandre Dumas, where was he born ?


36 VINCENZO
Not in Grenoble ! But the triple Olympic medalist Jean- Claude Killy , yes!
Alright, now let’s keep moving
( He turns on his heel and goes quickly in order to avoid the question of the lady)

FADE


6 EXT.DAY AT THE END OF THE STREET BRESSIEUX

Vincenzo, as always, expects the tourists to congregate.



37 VINCENZO
Here we come to Grenette the oldest and busiest place in Grenoble.
Let's talk about our Grenoble nowadays ... Do you know, for example, that Grenoble is the largest flat city in the middle of France‘s mountains ?
Stendhal said ... " after each street a mountain . "
This is a town of nearly 500,000 people counting three universities with more than 60,000 students , the school of international management,
new engineering schools, several public research centers and private’s ones, particularly oriented to new technologies such as the synchrotron MINATEC LETI .
The most of these organizations research are concentrated in the north of Grenoble in what is called the scientific polygon
...


38 SECOND TOURIST
And pretty women, where are they ?

39 VINCENZO
(ignore the question)
And ... that is where in Grenoble that the 40th Olympic's Games were organized in 1968 .
On the other hand, In the city, you’ll find many museums, of which you can look up the coordonnées at the Office of Tourism.
You see, now We’re going to head ourselves on Felix Street Poulat to the church Notre-Dame of Hopes , but I want to show you something else, just in front of this church...

40 THIRD TOURIST
Do we have much farther to go ? My feet hurt !


41 VINCENZO
You can stay here, if you want , we will pick you up when we come back.


42 THIRD TOURIST
Okay ... Germaine , you stay with me ?

Vincenzo goes and the others follow.



FADE



7 EXT.DAY AT THE 5th STREET FELIX POULAT

those who have not abandoned the tour finds themselves in front of the church.




43 VINCENZO
Here is the place that I wanted to show you , it is called
" Building of the Elephants" elephants were put there in memory of
the famous crossing of the Alps by Hannibal's elephants in 218 BC.


44 THE LADY
This house does not look so old !


45 VINCENZO
( completely taken aback but eager to answer )
Oh you know , the mayor has made sure that the city’s heritage is well-maintained !




FADE




8 EXT.DAY PLACE SAINT ANDRE


Tourists are all found at the foot of the statue of Bayard to catch their bus.


46 VINCENZO
Well ladies and gentlemen,
The tour is over , you can go home, and I hope you will come back to Grenoble.
Thank you for not forgetting the guide.

(Some tourists slip a coin in his hand.
Upon leaving , he apostrophize the group for the last time : )


47 VINCENZO
In fact, I almost forgot ...
Cularo , it comes from the Gallic and word still exists in the “patois du Dauphiné” (or the Dauphine dialect).
' Courla ' means ' squash ' the vegetable.
Goodbye everyone!
( he goes waving to them)



END

26/03/2014

walnuts dialogs

                                                                          
          Cast List:                                                       
                                                                           
                                                                           
          YFIG                                    30                       
                                                                           
          NUTS 2                                   9                       
                                                                           
          ENDIVE 2                                 7                       
                                                                           
          NUTS 1                                   6                       
                                                                           
          ENDIVE 1                                 3                       
                                                                           
          MATCH                                    1                       
                                                                           
          NUTS 3                                   1                       
                                                                           
          COMTÉ                                    1                       
                                                                           
          SHALLOTS                                 1                       
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                                          
                                                                           
                                                                           
   1      INT. APARTMENT HONFLEUR - DAY                                    
                                                                           
          Yfig installs on the small coffee table , a bowl resting on      
          a piece of newspaper to collect walnut’s shells and their        
          bursts and a basket half filled with walnuts . Grabbing the      
          remote, he puts the TV on mute, in background if you prefer.     
                                                                           
          Ass in the TV chair, he grabs the first walnut and using a       
          knife with short but strong blade , he begins to disembowel      
          it to remove the delicious creamy kernels. When he               
          positioned the tip of his knife into the walnut slot, he         
          hears an unknown voice saying :                                  
                                                                           
                         1    NUTS 1                                       
                    Hééééééé! Hoooooo! stop, noooooooo!                    
                    ?                                                      
                                                                           
                         2    YFIG                                         
                    (very surprised, shocked!)                             
                                                                           
                    ???????????                                            
                                                                           
                    It is you who is speaking?                             
                                                                           
                         3    NUTS 1                                       
                    Ouch! you’re nuts! ? it hurts,                         
                    remove your knife immediately!                         
                                                                           
                         4    YFIG                                         
                    (to himself aside but strong enough                    
                    to be heard by the TV)                                 
                                                                           
                    I have to sleep, I am making a kind                    
                    of nightmare ....                                      
                                                                           
                         5    NUTS 1                                       
                    Ouch ! I tell you, withdraw the                        
                    blade of my ass, you hurt me by god                    
                    !                                                      
                                                                           
                         6    YFIG                                         
                         (aside)                                           
                    An atheist nuts! It does not put an                    
                    uppercase to ’god’!                                    
                                                                           
                         7    NUTS 1                                       
                    Withdraw the blade or I’ll ...                         
                                                                           
                         8    YFIG                                         
                    You’ll make me what?                                   
                                                                           
       
                         9    NUTS 1                                       
                    I sue you for physical torture!                        
                                                                           
                         10   YFIG                                         
                    But stop a while messing around, a                     
                    walnut is not a being, it is a                         
                    fruit, a walnut does not speak a                       
                    walnut it closes its mouth ...                         
                                                                           
          And presto, with a jerk, he separe both shell portion to         
          reach the heart tender and tasty of walnut. )                    
                                                                           
                         11   NUTS 1                                       
                         (it lets out a piercing cry of                    
                         pain and then shuts up)                           
                                                                           
                         12   YFIG                                         
                    Who’s the boss! ?                                      
                                                                           
          After carefully separate the kernels of walnuts, he grabs a      
          second walnut ...                                                
                                                                           
                         13   NUTS 2                                       
                         ((trembling like a leaf ...))                     
                    Noooooo pity, rip me not, I’m                          
                    young, I have a few good days to                       
                    live ... Pity!                                         
                                                                           
                         14   YFIG                                         
                    But what is this jest ?                                
                                                                           
                         15   NUTS 2                                       
                    I saw what you did to Caroline,                        
                    please do not make me suffer the                       
                    same martyr ...                                        
                                                                           
                         16   YFIG                                         
                    You also going to sue me?                              
                                                                           
                         17   NUTS 2                                       
                    No, I will not do anything, I will                     
                    not anger you, but spare me, rather                    
                    take another walnut, older than me                     
                    who has the right to die with                          
                    dignity ...                                            
                                                                           
                         18   YFIG                                         
                    An old stunted walnut tasting like                     
                    cardboard, that’s what you want me                     
                    to put in my salad?                                    
                                                                           
                                                                               
                         19   NUTS 2                                       
                    Ah! Because you make a salad?                          
                                                                           
                         20   YFIG                                         
                    Yeah, why do you think I break                         
                    walnuts?                                               
                                                                           
                         21   NUTS 2                                       
                    But what kind of salad?                                
                                                                           
                         22   YFIG                                         
                    A walnut salad.                                        
                                                                           
                         23   NUTS 2                                       
                    There’s only walnuts in your salad?                    
                                                                           
                         24   YFIG                                         
                    Oh no, nuts are only some tasty                        
                    ingredients to make an endives                         
                    salade sweet and slightly bitter.                      
                                                                           
                         25   NUTS 2                                       
                    But .... have You checked that you                     
                    had enough endives ?                                   
                                                                           
                         26   YFIG                                         
                    You think I am stupid ?                                
                                                                           
                         27   NUTS 2                                       
                    No, not at all, but ... I was                          
                    thinking like that, it would be                        
                    beastly to peel nuts if you do not                     
                    succeed to make endive salad, as                       
                    walnuts, once opened, their little                     
                    hearts wither, shrivel, age and end                    
                    up taking a nasty taste like                           
                    cardboard.                                             
                                                                           
                         28   YFIG                                         
                    Yep! Don’t move, I cast a glance in                    
                    the fridge ...                                         
                                                                           
          Of course, he finds the endive package that he stored there.     
          He grabs it and opens it. He grabbed an endive and passes it     
          under cold water to wash ... when ...                            
                                                                           
                         29   ENDIVE 1                                     
                    Ahhhhh! It’s cold!                                     
                                                                           
                         30   YFIG                                         
                         ((aside ... amazed))                              
                    But ! You realize? A endive that                       
                    talks ! I’m going crazy or what???                     
                                                                           
                                                                                 
                         31   ENDIVE 1                                     
                    Please, stop, water’s too cold!                        
                                                                           
                         32   YFIG                                         
                    If this is a joke, it is in very                       
                    bad taste!                                             
                         (He picks a bowl in the                           
                         cupboard, a sharp knife in the                    
                         drawer and begins to cut the                      
                         endive into strips ...)                           
                                                                           
                         33   ENDIVE 1                                     
                         (Pushes a great shrill and                        
                         desperate cry ! He grabs one                      
                         second endive and places it                       
                         under the tap to clean ...)                       
                                                                           
                         34   ENDIVE 2                                     
                         (pleads)                                          
                    Please, do not make to me what you                     
                    have done to my friend Julie, do                       
                    not cut me like a sausage , I do                       
                    not wanna die , I’m too young ...                      
                                                                           
          Yfig interrupts .                                                
                                                                           
                         35   YFIG                                         
                    Do you intend to replay me the                         
                    walnut trick ?                                         
                                                                           
                         36   ENDIVE 2                                     
                    What is the " walnut trick "?                          
                                                                           
                         37   YFIG                                         
                    Forget it!                                             
                                                                           
                         38   ENDIVE 2                                     
                    Why do you want to slice us?                           
                                                                           
                         39   YFIG                                         
                    To make my salad, by Jove .                            
                                                                           
                         40   ENDIVE 2                                     
                    What is it like salad?                                 
                                                                           
                         41   YFIG                                         
                    Endive salad with walnuts and                          
                    Comté.                                                 
                                                                           
                         42   ENDIVE 2                                     
                    What is it ’Comté’ ?                                   
                                                                           
                                                                            
                         43   YFIG                                         
                    Well ... French cheese.                                
                                                                           
                         44   ENDIVE 2                                     
                    And you have checked that you have                     
                    any?                                                   
                                                                           
                         45   YFIG                                         
                    Ah ! I catch you in the act of                         
                    plagiarism , you’re making me the                      
                    walnut trick !                                         
                                                                           
                         46   ENDIVE 2                                     
                    And if you do not have a Comté ?                       
                                                                           
                         47   YFIG                                         
                    It’s starting to piss me off !                         
                                                                           
          He opens the fridge , grabs the county, and rips the             
          packaging .... the cheese cries                                  
                                                                           
                         48   COMTÉ                                        
                    NOOOOOO Please, do not behead me ,                     
                    I do not wanna die ...                                 
                                                                           
                         49   YFIG                                         
                         ((surprised, he drops the                         
                         cheese. ))                                        
                    Doggone non god ! What the fuck !                      
                         ((He pinches himself ... ))                       
                    Ouch! But it’s painful, I do not                       
                    sleep , it’s crazy ... yes, that’s                     
                    it, I’m going crazy ...                                
                                                                           
          He throws a quick look around him 360 ř without moving his       
          body ... He is in the kitchen, on the worktop the first bowl     
          of chicory , the second endive is lying down next to the         
          bowl on the other side , cheese he dropped ... and in the        
          lounge, on the coffee table the basket of nuts and a             
          container with two kernels and nuts on the table.                
                                                                           
                         50   YFIG                                         
                         (talking to himself)                              
                    There’s something wrong! But what?                     
                                                                           
          So he sees the photophore on the mantel ... He goes to the       
          fireplace, install a brand new candle and catches the            
          matchbox. He takes a match, but being near to ignite it, the     
          match exclaims ...                                               
                                                                           
                         51   MATCH                                        
                    NOOOOOO, please, do not scratch me,                    
                    I do not want to burn, not already,                    
                    let me live a little ...                               
                                                                           
                         52   YFIG                                         
                    Well, then, enough is enough!                          
                                                                           
          He leave himself fall in the chair, closes his eyes and          
          falls asleep.                                                    
                                                                           
                         53   YFIG                                         
                         (awaking)                                         
                    How long have I been asleep? ...                       
                                                                           
          Nothing has changed.                                             
                                                                           
          Nuts are ahead him and from far, he sees the endives’            
          package , the bowl and the Comté on the working plan of the      
          kitchen. He grabs the second walnut and a knife ...              
                                                                           
                         54   NUTS 2                                       
                    NOOOOOO pity, do not disembowels                       
                    me, I do not want to die ....                          
                                                                           
                         55   YFIG                                         
                         ((determined not to let                           
                         himself die of hunger ...))                       
                    Sorry, my dear, but it’s you or me!                    
                                                                           
          Crac, he bursts it, she screams, he pulls out the beautiful      
          kernels and grabs the next walnut screaming ...                  
                                                                           
                         56   NUTS 3                                       
                    NNNNNNNNOOOOOOOOOOOOO ...                              
                                                                           
          Crac, crac, crac ...  he guts, he dissects, he beheads, he       
          slices ... he hashes yelling, screaming, sobbing ...             
                                                                           
                         57   YFIG                                         
                    Good! Where are the shallots .....                     
                                                                           
          In the cupboard one can hear shallots sobbing ...                
                                                                           
                         58   SHALLOTS                                     
                    no, no, mercy, pity we do not want                     
                    to die, please, do not peel us ...                     
                                                                           
                         59   YFIG                                         
                         (Totally demotivated, he goes                     
                         to the door)                                      
                    Good! I’m going to eat at the                          
                    restaurant ... there, at least,                        
                    everything is already dead in the                      
                    plate !                                                 
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           

20/03/2014

scénario court métrage : une visite amusante de Grenoble (Isère)

                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
          Cast List:                                                       
                                                                           
                                                                           
          VINCENZO                                26                       
                                                                           
          SECOND TOURISTE                          7                       
                                                                           
          LA DAME                                  4                       
                                                                           
          PREMIER TOURISTE                         4                       
                                                                           
          TROISIÈME TOURISTE                       3                       
                                                                           
          LES TOURISTES                            3                       
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
   1      EXT.JOUR  PLACE SAINT ANDRÉ                                      
                                                                           
          Au pied de la statue de Bayard                                   
                                                                           
          Une petite troupe de touristes attend son guide ils viennent     
          de sortir du restaurant où ils ont bien bu et mangé. Ils         
          sont dissipés et dispersés.                                      
                                                                           
          Vincenzo arrive en retard, les mains dans les poches. Il va      
          haranguer les visiteurs pour les rassembler pour la visite.      
                                                                           
                         1    VINCENZO                                     
                    Hello ! Hello ! M’ssieurs dames,                       
                    approchez-vous, je suis votre guide                    
                    ...                                                    
                                                                           
          Les touristes se regroupent en s’interpellant les uns les        
          autres ...                                                       
                                                                           
                         2    PREMIER TOURISTE                             
                    Ben vous êtes en retard, ça fait                       
                    dix minutes qu’on attend !                             
                                                                           
                         3    VINCENZO                                     
                    Oui, mais vous n’allez pas le                          
                    regretter.                                             
                                                                           
                    Bon, tout le monde est là ?                            
                                                                           
                         4    LES TOURISTES                                
                    Oui oui oui on est là, on est tous                     
                    là !                                                   
                                                                           
                         5    SECOND TOURISTE                              
                    Ah non, moi je suis pas là ah ah ah                    
                    !!!                                                    
                                                                           
                         6    VINCENZO                                     
                    Mesdames messieurs et les autres,                      
                    je me présente, je suis Vincenzo                       
                    votre guide et je vais vous faire                      
                    visiter notre charmante ville ...                      
                    ou en tout cas une partie ... parce                    
                    qu’elle est grande !                                   
                                                                           
                    Dites-moi ! Vous avez bien mangé,                      
                    au moins ?                                             
                                                                           
                         7    LES TOURISTES                                
                    Oh Oui, c’était bon, très bon ...                      
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                  2.       
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                         8    PREMIER TOURISTE                             
                    On a mangé un gratin Dauphinois                        
                    délicieux !                                            
                                                                           
                         9    VINCENZO                                     
                    Bon !                                                  
                                                                           
                    Je vais commencer par vous parler                      
                    de Grenoble à ses origines qui                         
                    remontent à l’antiquité au temps où                    
                    Grenoble s’appelait ’Cularo’ moins                     
                    50 ans avant Jésus Christ. Cularo a                    
                    été construite par des Gaulois,                        
                    c’est à dire des Celtes appelés les                    
                    Allobroges ...                                         
                                                                           
          il est interrompu par un touriste ...                            
                                                                           
                         10   SECOND TOURISTE                              
                         (rigolard, goguenard)                             
                    ça veut dire quoi Cularo ?                             
                                                                           
                         11   VINCENZO                                     
                    Ne vous inquiétez pas, je ne                           
                    laisserai rien dans l’ombre, je                        
                    vous dirai tout et même plus si                        
                    affinités ... mais ... il ne faut                      
                    pas ... m’interrompre, OK ? !                          
                                                                           
                         12   LES TOURISTES                                
                         (En chœur)                                        
                    OK !                                                   
                                                                           
                         13   SECOND TOURISTE                              
                         (fait la gueule)                                  
                                                                           
                         14   VINCENZO                                     
                    J’en étais où ? ... Ah oui, Cularo                     
                    ... Eh bien, tout à l’heure, nous                      
                    verrons un vestige de l’enceinte                       
                    romaine construite en 290 après                        
                    Jésus Christ, rue Lafayette.                           
                                                                           
                    Un siècle plus tard, Cularo devient                    
                    Gratianopolis pour définitvement                       
                    s’appeler Grenoble au XIVéme                           
                    siècle.                                                
                                                                           
                    Avant de quitter cette place, je                       
                    tiens à vous faire remarquer cette                     
                    statue qui est celle de Pierre                         
                    Terrail, le chevalier « Sans peur                      
                    et sans reproche ». Issu d’une                         
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                  3.       
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                              VINCENZO                                     
                    famille de petite noblesse, Bayard                     
                    est page à la cour de Charles 1er                      
                    avant d’être appelé au service des                     
                    rois Charles VIII, Louis XII et                        
                    François 1er. ........ Allez, on                       
                    avance un peu, on va se dégourdir                      
                    les jambes ...                                         
                                                                           
                         15   TROISIÈME TOURISTE                           
                    Monsieur Vincenzo, s’il vous plaît,                    
                    ne marchez pas trop vite, nous                         
                    sommes âgés et perclus !                               
                                                                           
                         16   VINCENZO                                     
                    Ce qui ne peuvent pas marcher                          
                    peuvent rester là, nous finirons la                    
                    visite ici.                                            
                                                                           
          Quelques touristes râlent, certains cherchent un banc ou         
          quelque chose pour poser son cul.                                
                                                                           
          Les autres partent tranquillement vers ailleurs.                 
                                                                           
          Vincenzo avance vers la rue Hector Berlioz, sans se rendre       
          compte qu’il sème ses visiteurs, il est en train de parler       
          dans le vide avant de se rendre compte qu’il est seul.           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
   2      EXT.JOUR  QUITTANT LA PLACE SAINT ANDRÉ                          
                                                                           
                         17   VINCENZO                                     
                    Sur votre gauche, la collégiale                        
                    Saint André et au dessus, le                           
                    remarquable campanile de la                            
                    collégiale Saint André, sur votre                      
                    droite le théâtre et sur votre                         
                    gauche l’ancienne tour romaine de                      
                    Grenoble ...                                           
                         (regardant derrière lui ... il                    
                         s’arrête et les attend)                           
                    Mais ... c’est pas vrai !  Allez,                      
                    allez, macte animi, un peu de nerf                     
                    !                                                      
                         (une fois regroupés)                              
                    regardez, ce vestige romain ... et                     
                    en haut, là-bas, vous voyez, ça                        
                    s’appelle une échauguette !                            
                                                                           
          Une dame est surprise ...                                        
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                  4.       
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                         18   LA DAME                                      
                    C’est romain les échauguettes ?                        
                                                                           
                         19   VINCENZO                                     
                    Non, c’était pour voir si vous                         
                    écoutiez !                                             
                                                                           
                                                        FONDU ENCHAÎNÉ     
                                                                           
                                                                           
                                                                           
   3      EXT.JOUR  AU BOUT DE LA RUE BERLIOZ                              
                                                                           
          Vincenzo s’arrête et attend que les traînards les ai             
          rejoints.                                                        
                                                                           
                         20   VINCENZO                                     
                    Regardez                                               
                         (Il montre la montagne et le                      
                         téléphérique)                                     
                    Vous voyez la montagne ?   Eh bien                     
                    nous avons un adage qui dit :                          
                    "Quand on voit  le haut de la                          
                    montagne, c’est qu’il va pleuvoir                      
                    ... quand on ne voit plus le haut                      
                    de la montagne, c’est qu’il pleut                      
                    !"                                                     
                                                                           
          Quelques touristes complaisants rient à la blague .... mais      
          ...                                                              
                                                                           
                         21   SECOND TOURISTE                              
                    Et Cularo ... ça veut dire quoi ?                      
                                                                           
                         22   VINCENZO                                     
                    Je vous ai promis de vous le dire                      
                    et je vous le dirai ... si vous                        
                    êtes sage !                                            
                                                                           
                    Suivez-moi, nous allons nous mettre                    
                    à l’ombre de ces arbres et je vais                     
                    vous parler un peu de Grenoble ...                     
                                                                           
                                                                           
                                                                           
   4      EXT.JOUR  À L’OMBRE DE GRANDS ARBRES PARC DE LA VILLE            
                                                                           
          Tout le monde (ce qu’il en reste) se regroupe autour du          
          guide.                                                           
                                                                           
                         23   VINCENZO                                     
                    Il faut que je vous narre la                           
                    légende de Lucius Munatius Plancus                     
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                  5.       
                                                                           
                                                                           
                              VINCENZO                                     
                    qui prétend qu’en mai 43 avant JC,                     
                    venant de Lyon qu’il a fondé,  il                      
                    aurait construit en un jour un pont                    
                    sur l’Isére là où se trouve                            
                    aujourd’hui la passerelle Saint                        
                    Laurent pour attaquer et conquérir                     
                    la ville de Cularo.                                    
                                                                           
                         24   SECOND TOURISTE                              
                    Et ça veut dire quoi Cularo ?                          
                                                                           
                         25   VINCENZO                                     
                    Vous, quand vous avez quelque chose                    
                    dans la tête !                                         
                                                                           
                    Une fois la ville conquise, les                        
                    habitants durent payer des impôts à                    
                    Rome.                                                  
                                                                           
                    En 379, L´empereur Gratien                             
                    transforme le vicus de Cularo en                       
                    cité qu´il baptise Gratianopolis.                      
                    Son nom se transformera par la                         
                    suite en Graignovol puis Grenoble                      
                    après que l’on y eut associé le mot                    
                    noble en référence au roi de                           
                    France, propriétaire du Dauphiné.                      
                                                                           
                    La ville fut rebaptisée Grelibre à                     
                    la révolution mais reprendra son                       
                    nom actuel sous Napoléon.....                          
                    Allez, promenons-nous un peu et                        
                    traversons l’allée du parc de la                       
                    ville ...                                              
                                                                           
                                                        FONDU ENCHAÎNÉ     
                                                                           
                                                                           
                                                                           
   5      EXT.JOUR   AU BOUT DU PARC DE LA VILLE (RUE BRESSIEUX)           
                                                                           
          Vincenzo attend que le groupe se réunisse autour de lui.         
                                                                           
                         26   VINCENZO                                     
                    Je vais vous parler des                                
                    personnalités grenobloises. Nous                       
                    avons vu tout à l’heure la statue                      
                    du chevalier Bayard. Jacques de                        
                    Vaucanson inventera le métier à                        
                    tisser au XVIIIe  siècle qui fera                      
                    les grandes heures de Grenoble                         
                    comme plus tard la houille blanche                     
                    ...                                                    
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                  6.       
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                         27   PREMIER TOURISTE                             
                         (interrompt le guide)                             
                    Monsieur, monsieur ...                                 
                                                                           
                         28   VINCENZO                                     
                    Oui ?                                                  
                                                                           
                         29   PREMIER TOURISTE                             
                    C’est quoi la houille blanche ?                        
                                                                           
                         30   VINCENZO                                     
                    L’électricité, celle produite par                      
                    les barrages, d’où le nom de                           
                    houille blanche par opposition à la                    
                    noire. Bon je reprends où j’en                         
                    étais ...                                              
                                                                           
                    Le 23 janvier 1783 Henri Beyle voit                    
                    le jour à Grenoble ... Henri Beyle,                    
                    ça vous dit quelque chose ?                            
                                                                           
          Les touristes se regardent interrogatifs quand soudain, une      
          dame s’exclame :                                                 
                                                                           
                         31   LA DAME                                      
                    Ah oui, je crois que c’est                             
                    Alexandre Dumas !                                      
                                                                           
                         32   VINCENZO                                     
                         (estomaqué embarrassé)                            
                    Ben ... non, Alexandre Dumas, c’est                    
                    Alexandre Dumas et Henri Beyle il                      
                    est plus connu sous le nom de                          
                    Stendhal ...  vous savez bien ...                      
                    la chartreuse de Parme .... le                         
                    rouge et le noir ...                                   
                                                                           
                         33   SECOND TOURISTE                              
                    ... et Cularo !                                        
                                                                           
                         34   VINCENZO                                     
                         (ignore la remarque du                            
                         touriste)                                         
                     Au XIXe siècle naîtra à la côte                       
                    Saint André Hector Berlioz le grand                    
                    compositeur de musique. Puis, à la                     
                    fin du XIXe siècle ce sera le tour                     
                    de Champollion de naître. C’est                        
                    lui, vous vous souvenez, qui                           
                    déchiffrera les hiéroglyphes grâce                     
                    à la pierre de Rosette.                                
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                  7.       
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                         35   LA DAME                                      
                    Et Alexandre Dumas, il est né où ?                     
                                                                           
                         36   VINCENZO                                     
                    Pas à Grenoble ! Par contre, le                        
                    triple médaillé olympique                              
                    Jean-Claude Killy, oui ! ... Allez                     
                    avançons un peu ...                                    
                         (Il tourne les talons et s’en                     
                         va vite pour ne pas répondre à                    
                         la question de la dame)                           
                                                                           
                                                        FONDU ENCHAÎNÉ     
                                                                           
                                                                           
                                                                           
   6      EXT.JOUR  AU BOUT DE LA RUE BRESSIEUX                            
                                                                           
          Vincenzo attend comme toujours que les touristes se              
          rassemblent.                                                     
                                                                           
                         37   VINCENZO                                     
                    Nous voilà arrivé place Grenette,                      
                    la plus ancienne et la plus                            
                    fréquentée place de Grenoble.                          
                                                                           
                    Parlons un peu de Grenoble de nos                      
                    jours ... Savez-vous, par exemple,                     
                    que Grenoble est la ville la plus                      
                    plate de France en plein milieu des                    
                    montagnes ?                                            
                    ... Stendhal disait : "au bout de                      
                    chaque rue une montagne". C’est une                    
                    agglomération de près de  500.000                      
                    habitants comptant trois                               
                    universités (avec plus de 60 000                       
                    étudiants), une école                                  
                    internationale de management, neuf                     
                    écoles d’ingénieurs, plusieurs                         
                    centres de recherche publics et                        
                    privés, tournés notamment vers les                     
                    nouvelles technologies                                 
                    (synchrotron, MINATEC, LETI). La                       
                    plupart de ces organismes de                           
                    recherche sont concentrés au nord                      
                    de Grenoble dans ce que l’on                           
                    appelle le polygone scientifique                       
                    ...                                                    
                                                                           
                         38   SECOND TOURISTE                              
                    Et les petites femmes, elles sont                      
                    où ?                                                   
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                  8.       
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                         39   VINCENZO                                     
                         (ignore la question)                              
                    ... et c’est à Grenoble qu’ont été                     
                    organisés les 40e jeux olympiques                      
                    en 1968.  La ville, d’autre part,                      
                    compte de très nombreux musées dont                    
                    vous trouverez la liste à l’Office                     
                    de Tourisme.                                           
                                                                           
                    Vous voyez, maintenant, nous allons                    
                    aller là-bas, dans la rue Felix                        
                    Poulat, c’est  Notre Dame de                           
                    l’Espérance, mais je veux vous                         
                    montrer autre chose, juste en face                     
                    ...                                                    
                                                                           
                         40   TROISIÈME TOURISTE                           
                    C’est encore loin ? On a mal aux                       
                    pieds !                                                
                                                                           
                         41   VINCENZO                                     
                    Vous pouvez rester là, si vous                         
                    voulez, on vous prendra en                             
                    revenant.                                              
                                                                           
                         42   TROISIÈME TOURISTE                           
                    Bon d’accord ... Germaine, tu                          
                    restes avec moi ?                                      
                                                                           
          Vincenzo s’en va les autres suivent.                             
                                                                           
                                                        FONDU ENCHAÎNÉ     
                                                                           
                                                                           
                                                                           
   7      EXT.JOUR  AU 5 DE LA RUE FÉLIX POULAT                            
                                                                           
          Le reste du groupe (ceux qui n’ont pas abandonné la visite)      
          se retrouve en face l’église.                                    
                         (                                                 
                         https://www.google.fr/maps/@45.189965,5.725623,3a,
75y,1.32h,96.26t/data=!3m)!1e1!3m2!1sMaIrKB18CjLrsUH2d2YyTA!2e0            
                                                                           
                         43   VINCENZO                                     
                    Voilà, c’est cet immeuble que je                       
                    voulais vous montrer, on l’appelle                     
                    "l’immeuble aux éléphants" et les                      
                    éléphants ont été mis là en mémoire                    
                    de la fameuse traversée des Alpes                      
                    par les éléphants d’Hannibal en 218                    
                    avant JC.                                              
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                  9.       
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                         44   LA DAME                                      
                    Elle n’a pas l’air si vieille que                      
                    ça cette maison !                                      
                                                                           
                         45   VINCENZO                                     
                         (complètement interloqué mais                     
                         désireux de répondre)                             
                    Oh vous savez, le maire fait très                      
                    attention à  l’entretien du                            
                    patrimoine de la ville !                               
                                                                           
                                                        FONDU ENCHAÎNÉ     
                                                                           
                                                                           
                                                                           
   8      EXT.JOUR  PLACE SAINT ANDRÉ                                      
                                                                           
          Les touristes se retrouvent tous au pied de la statue de         
          Bayard pour reprendre leur car.                                  
                                                                           
                         46   VINCENZO                                     
                    Eh bien mesdames et messieurs, la                      
                    visite est terminée, vous allez                        
                    pourvoir rentrer chez vous et                          
                    j’espère que vous reviendrez à                         
                    Grenoble.                                              
                                                                           
                    Je vous remercie de ne pas oublier                     
                    le guide.                                              
                                                                           
          Quelques touristes glissent une pièce dans la main de            
          Vincenzo.                                                        
                                                                           
          Au moment de partir, il apostrophe une dernière fois le          
          groupe :                                                         
                                                                           
                         47   VINCENZO                                     
                    Au fait, j’allais oublier ...                          
                    Cularo, ça vient du gaulois et le                      
                    mot existe encore aujourd’hui dans                     
                    le patois du Dauphiné.  ’Courla’                       
                    veut dire ’courge’.                                    
                                                                           
                    Au revoir tout le monde !                              
                         (il part en leur faisant des                      
                         signes de la main (wave) )                        
                                                                           
                                FIN                                        
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           
                                                                           

14/03/2014

Dialogues à la noix de Saint Jacques !

J’arrive au restaurant : « le bigorneau », fameux resto de fruits de mer sur la corniche sud de Honfleur.

Vous le connaissez peut-être ?

C’est un bâtiment construit sur pilotis qui avance sur la mer (« les pieds dans l’eau » comme on dit dans le reg).

On descend par un grand escalier en bois vers la partie du restaurant fermée et en traversant cette partie, on arrive sur un ponton en bois dont les pattes sont caressées par les vagues fougueuses qui font un clapotis perpétuel abasourdissant quand la tempête gronde aux équinoxes de novembre.

Le soir, quand le foehn souffle son souffle chaud et mouillé iodé sur le golf de l’estuaire, la terrasse maritime est éclairée de grands flambeaux rustiques aux flammes dansantes et tremblotantes qui donnent une ambiance ésotérique au ponton sur lequel les tables recouvertes de nappes blanches attendent sagement les panses affamées.

Chacune des ces tables immaculées est éclairée par des chandelles colorées et aromatisées, ornée de petits vases de fleurs des champs aux fragrances normandes et rurales.

Au ras de l’eau, au loin, les lumières scintillantes et sautillantes du port du Havre  dansent en cadence avec les feux des navires enluminés sur leur erre et les éclairs du phare de la Hève.

C’est paradisiaque … et plus si affinités.

Je trouve une petite table pour deux le long de la rambarde fraîchement repeinte au vernis marine résistant aux UV.

J’e m’assieds, j’attrape la serviette drap qui recouvre mes cuisses et descend jusqu’à mes godasses, je me sers un verre de château d’eau que j’avale cul sec (par la bouche hè !) et je tape dans la petite assiette en carton à amuse-gueules des pistaches (poils au patriarche) … hi hi hi ! je me fais rire tout seul …. Je suis de belle humeur !

Dans ce décor de rêve de cinéaste, le client hypnotisé se laisse aller au spleen romantique et oublie la réalité de son compte en banque.

Les consommateurs s’émulent les uns les autres et c’est à qui commandera le plat le plus extatique, le plus onéreux.

Comme je suis interdit bancaire, je ne risque pas de tomber dans ces travers pécuniaires lapidaires.

Après un rapide inventaire de mon portemonnaie qui contient un billet de 5 €, je prends en main le menu pour faire le rapport entre mes moyens financiers et les tarifs pratiqués par le commerçant cinq étoiles (au guide du roublard).

Foutre dieu !

Même la bouteille d’eau, article le moins cher de la carte, est à 6 € !

Que faire ?

J’ai fini les pistaches et vidé la carafe … je me suis mouché dans la serviette …

Et si je faisais le coup des toilettes ?

Je fais semblant d’aller pisser et je me tire en loucedé …

« Et pour monsieur ? »

Merde ! le serveur est là avant que j’aie eu le temps de mettre mon plan B en œuvre ….

« Vous avez choisi monsieur ? »

« Si vous ne mettez pas la virgule après ‘choisi’, ça change le sens de la phrase » lui rétorque-je docte.

« Pardon ? »

« Non, rien, apportez-moi une bouteille de château Libertas, une douzaine d’huîtres de Dunkerque et des bigorneaux de Porto. »

« Et après ? »

Le con ! s’il savait que je n’ai que 5 € il n’insisterait pas !

« Je prendrai votre feuilleté de saint-Jacques de Compostel aux petits harengs de Camargue sur lit de feuilles d’érables du Japon.»

Il s’en va, cahin, caha car il boîte depuis qu’enfant il s’est fait bouffer une moitié de cuisse par un requin jaune du Maroc.

Merde de merde de merde me dis-je en aparté mais pas trop fort pour que les voisins ne m’entendent pas et ne s’inquiètent pas de ma schizo !

Justement, le couple à ma droite, des américains du Montana (je les reconnais à l’accent) sont énervés. Un couple d’Anglais de Manchester vient de s’attabler à leur gauche et ça ne leur plaît pas du tout. Les anglais et les amerlocks, c’est chiens et chats, ils ne peuvent pas se piffer les uns les autres !

« On était là les premiers » dit la dame « c’est à eux de changer de table … »

« C’est les plus gênés qui s’en vont » lui répond ex abrupto le mari (un gros gardien de vaches (cowboy) mal embouché).

Le serveur dépose devant moi un énorme plateau d’huîtres et de bigorneaux sur un trépied en inox luisant comme des pare-chocs de belle américaine.

L’américaine voisine se lève et ses gros pare-chocs viennent heurter le serveur qui s’en trouve déstabilisé et dans un geste pour se rattraper à quelque chose me renverse le plateau plein de glace, d’huîtres et de bigorneaux sur le thorax !

Je me lève en sursaut et en criant !

Le serveur s’excuse vaguement, ramasse tant bien que mal les ingrédients du plateau pour remettre le tout sur le trépied pare-chocs !

C’est le bazar, les bigorneaux trempent dans les huîtres qui clapotent dans la glace fondue ….

Je suis si abasourdi que j’en oublie de faire valoir mes droits de client respectable et honnête (jusque là).

« Tiens ! Tu peux toujours courir pour le pourboire » me dis-je, vengeur, en aparté.

Faisant contre mauvaise fortune bonne figure, je me tartine de beurre avec largesse un toast qui a échappé au désastre et je chope une huître n’ayant pas trop mauvaise figure ni infortune.

Je glisse le couteau à poisson sous l’huître pour lui décolleter le pied et …

« NOONN pitié, ne me décollecte pas le pied, je suis encore vivante, je ne veux pas mourir, pitié, pitié, pitié … »

De stupeur ébahie je laisse tomber couteau et huître, me lève en tornade et me précipite vers la sortie.

Je suis intercepté par le serveur qui me colle au mur et me dit dans un souffle si alcoolisé que je tombe saoul sur le champ :

« Où qu’y va comme ça le client pressé ?  Il a pas payé l’addition ! »

Je me doute bien un peu que m’a réponse ne le calmera pas mais je n’en trouve pas d’autre !

Je bégaie :

« L’huître … elle veut pas … elle parle … elle dit qu’elle ne veut pas être mangée !!! »

« Oh ! Mais il est très inventif ce petit monsieur ! il a rien trouvé de mieux pour partir sans payé ? »

« Mais … mais …. Mais je je je vous jure …. Elle parle !!! »

« Allez, sors ton fric avant que j’appelle la police pour qu’ils te repêchent à la baille ! »

 

Et la police m’a repêché à la baille !

Quant à ce salopard de serveur il m’a piqué mon portemonnaie et a empoché mes 5 € comme pourboire !!!!

 

 

Yfig-honfleur-raw.Jpg

Dialogues à la noix !

 

J’avais décidé de mitonner une salade d’endives aux noix du jardin et petits dés de Comté.

Cette idée saugrenue m’est venue en retrouvant au fond d’un placard planqué une bannette pleine de noix ramassées l’an dernier sous le noyer.

Dans ces cas là, j’aime à m’installer sur la petite table du salon, le cul dans le fauteuil télé, une écuelle pour collecter les écales posée sur un papier journal pour récolter les éclats éclatés pendant l’éclatement de la noix.

Vous voyez le tableau … bien entendu, dans ces instants relaxes, je mets la télé en sourdine, en fond sonore si vous préférez.

J’attrape la première noix et à l’aide un couteau à lame courte mais solide, j’entreprends de l’éventrer afin d’en retirer les cerneaux crémeux délicieux.

Au moment où je positionne la pointe de mon couteau dans la fente de la noix, j’entends une voix aiguë inconnue m’interpeller :

La noix (LN) : Hééééééé ! Hoooooo ! ça va pas, nooooonnnnn ! ?

Moi (M) : ???????????

Mettez-vous à ma place ! Y’a de quoi tomber de haut, même le cul dans le fauteuil !

Une noix qui parle !

M (poussant la pointe du couteau dans l’interstice) : C’est toi qui parle ?

LN : Aïe ! ça va pas, noooonnnn ! ? ça fait mal, retire ça tout de suite !

M (à moi-même en aparté mais suffisamment fort pour que la télé entende) : Je dois dormir, faire une sorte de cauchemar ….

LN (fort) : Aïe te dis-je, retire la lame de mon cul, tu me fais mal non de dieu !

M (en aparté mais …. ) : Une noix athée ! elle ne met pas de majuscule à ‘dieu’ !

LN (crie) : Retire cette lame ou je te …

M : Tu me quoi ?

LN : Je te fais un procès pour torture physique !

M : Mais arrête un peu de déconner, une noix n’est pas un être, c’est une juglandacée oléagineuse, une noix ne parle pas, une noix ça ferme sa gueule …

Et hop, d’un coup sec, je décollecte les deux partie de coque pour atteindre le cœur tendre et savoureux de la noix.

LN (elle pousse un cri perçant et douloureux puis se tait).

M : C’est qui le chef ! ?

Après avoir soigneusement séparé les cerneaux des coques, je chope une deuxième noix …

LN (tremblotante comme une feuille morte …) : Noooonnnnn pitié, ne m’éventre pas, je suis jeune, j’ai encore quelques beaux jours à vivre …. Pitié !

M : Mais c’est quoi ce sketch ?

LN : J’ai vu ce que tu as fait à Caroline, s’il te plaît ne me fais pas subir le même martyr …

M : Toi aussi tu vas me faire un procès ?

LN : Non, non, je ne ferai rien, je ne t’embêterai pas, mais épargne moi, prends plutôt une autre noix, plus vieille qui a le droit de mourir dans la dignité …

M : Une vieille noix toute rabougrie au goût de carton, c’est ça que tu veux que je mette dans ma salade ?

LN : Ah ! Parce que tu fais une salade ?

M : Ben oui, pourquoi crois-tu que j’écale des noix ?

LN : Mais c’est quoi comme salade ?

M : Une salade aux noix.

LN : Y’a que des noix dans ta salade ?

M : Ah non, les noix ne sont que des ingrédients gouteux qui exaucent le goût suave et légèrement amer de l’endive.

LN : Mais …. Tu as vérifié que tu avais des endives ?

M : Tu me prends pour un chicon ?

LN : Non, pas du tout, mais … je me disais, comme ça, que ce serait bête d’éplucher des noix si tu n’as pas d’endives pour faire la salade, parce que les noix, une fois ouvertes, leurs petits cœurs flétrissent, se racornissent, vieillissent et finissent pas prendre un vilain goût de carton.

M : Ouaip ! Bouge pas, je jette un coup d’œil au frigo …

Bien entendu, je retrouve le paquet d’endives que j’y avais mis la veille. Je l’attrape et je l’ouvre. Je saisis une endive et je la passe à l’eau froide pour la laver … lorsque …

L’endive (L) : Ahhhhh ! c’est froid !

Non mais ! Vous vous rendez compte ? Une endive qui parle ! Je deviens fou ou quoi ??????

L : S’il te plaît, arrête, c’est trop froid !

M (à moi-même, en aparté mais à voix haute et ferme) : Si c’est une blague, elle est de très mauvais goût !!!

J’attrape un saladier dans le placard, un couteau effilé dans le tiroir et je commence à découper l’endive en lamelles …

L : pousse un grand cri strident et désespéré puis se tait !

J’attrape une seconde endive et la place sous le robinet pour la nettoyer …

L’endive (L) (implorante) : S’il te plaît, ne me fais pas ce que tu as fait à mon amie Julie, ne me découpe pas comme un saucisson, je ne veux pas mourir, je suis trop jeune …

Je l’interromps …

M : Tu ne comptes tout de même pas me faire le coup de la noix ?

L : C’est quoi le « coup de la noix » ?

M : Laisse tomber !

L : Pourquoi veux-tu me saucissonner ?

M : Pour faire ma salade.

L : C’est quoi comme salade ?

M : Une salade d’endives aux noix et Comté.

L : C’est quoi du ‘Comté’ ?

M : Ben … du fromage.

L : Et tu as vérifié que tu en as ?

M : Ah ! Je te prends en flagrant délit de plagiat, tu me fais le coup de la noix !

L : Et si tu n’avais pas de Comté ?

Putain ! ça commence à me gonfler !

J’ouvre le frigo, saisis le comté, éventre le conditionnement et sors le fromage qui s’écrie

Le fromage (F) : NOOOONNN Pitié, ne me décapite pas, je ne veux pas mourir …

De surprise, je lâche le fromage.

M : Nom de dieu de non de dieu !!! C’est quoi ce bordel !

Je me pince …

M : Aïe ! Mais c’est dingue, je ne dors pas, c’est fou … oui, c’est ça, je deviens fou …

Je lance un coup d’œil circulaire tout autour de moi sur 360° sans que mon corps bouge …

Je suis dans la cuisine, sur le plan de travail le saladier avec le premier chicon, le deuxième repose à côté du saladier, de l’autre côté, le fromage que j’ai laissé tombé … et dans la salle, sur la table basse, le panier de noix et un récipient avec deux cerneaux et une noix sur la table.

M : (à moi-même …. Etc ….) : Y’a quelque chose qui cloche ! Mais quoi ?

C’est à ce moment exact que j’aperçois le photophore sur le manteau de la cheminée …

Je vais à l’âtre, place une bougie neuve et attrape la boîte d’allumette. Je prends une allumette, mais au moment de la gratter, l’allumette s’écrie …

Allumette (A) : NOOONNN, s’il te plaît, ne me gratte pas, je ne veux pas brûler, pas déjà, laisse-moi vivre encore un peu …

Bon, là, trop c’est trop !

Je me pose dans le fauteuil, je ferme les yeux et m’endors.

Combien de temps ai-je dormi … ?

Toujours est-il qu’à mon réveil, je me rends compte illico presto que tout est resté en état !

Les noix sont devant moi et de loin, j’aperçois le paquet d’endives, le saladier et le Comté sur le plan de travail de la cuisine.

J’attrape la noix …

LN : NOOONNN pitié, ne m’étripaille pas, je ne veux pas mourir ….

M (fermement décidé à ne pas me laisser mourir de faim…) : Désolé, ma belle, mais c’est toi ou moi !

Crac, je la craque, en extirpe les magnifiques cerneaux et attrape la prochaine noix qui hurle …

LN : NNNNNNNNNNNNNNOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNN …

Craque, craque, craque … et que j’étripe, que je décollecte, que je décortique, que j’étête, que je décapite, que je saucissonne …

Bon ! Où Ai-je mis les échalotes …..

Au fond du placard, j’entends les échalotes qui sanglotent …

Les échalotes (E) : non, non, pitié, pitié on ne veut pas mourir, pitié, ne nous épluchez pas …

 

J’ai pris ma bagnole et je suis allé bouffer au resto … là, au moins, tout est déjà mort dans l’assiette !

 

 

Yfig-grenouille-aux-fruits.Jpg

 

01/02/2014

La République fornique rue du Cirque !

La République fornique rue du Cirque !

 

Chers citoyennes chers citoyens

Amis des reines ou plébéiens

Syndicalistes entrepreneurs

Unijambistes enlumineurs

 

À toutes les femmes ainsi qu’aux hommes

Je dis mesdames et gentilshommes

Fermez les yeux et restez cois

Cela ne nous regarde pas

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

La République est bonne fille

Quand elle fornique à la Bastille

Rue du cirque ou sous la charmille

Où qu’elle astique les jeunes filles

 

Faut montrer aux bons citoyens

Que notre roi n’est pas un saint

Qu’il est comme eux qu’il a une queue

N’en déplaise aux acrimonieux

 

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

 

Sur mon scooter je roule à fond

Je passe au vert comme un frelon

Et je fends l’air comme un ballon

N’en déplaise aux caméléons

 

C’est des histoires pas politiques

Des excursions pornographiques

Libertinages libidineux

Dévergondages un peu scabreux

 

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

Le populo c’est bien connu

Ç’sont des ballots qui pensent qu’au cul

Alors bien sûr pour le zizi

Il compte sur’les paparazzis

 

Hop !  Circulez y’a rien à voir

Hop ! Éteignez faites nuit noire

Hop ! Hop ! Couchez fini la foire

Allez ronfler dans le dortoir

 

 

La vie privée de notre roi

Ça doit rester de bon aloi

Ne pas tomber dans le gaulois

Récupéré par les médias

 

 

14/01/2014

Une jeune personne me demande mon aide … comment pourrais-je la lui refuser ? Surtout qu’il s’agit de poésie : Le lac d’Alphonse de Lamartine.

 

 NB :    Voir à la fin de la chronique les poèmes cités.

Voir aussi sur internet les nombreuses analyses plus ou moins littéraires, dont celle-ci.

 

 

Alphonse de Lamartine est considéré comme l’un des grands poètes romantiques du XIXème siècle. . (voir ici une biographie)

 

Il s’agit d’un des poèmes les plus connus d’Alphonse de Lamartine et dont le fameux :

« Ô temps ! Suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours … »

Est devenu un classique populaire comme le fut en son temps le non moins fameux épitaphe de François Villon (1431 – 1463) dans « la ballade des pendus » :

« Frères humains qui après nous vivez

N’ayez les cœurs contre nous endurcis … »

 

Ce style poétique (memento mori*) peut être rapproché du culte animiste qui accorde une âme aux objets.

*memento mori : souviens-toi que nous sommes tous mortels.

 

Justement, le vers suivant, lui aussi célèbre et populaire,  est d’Alphonse de Lamartine :

« Objets inanimés avez-vous donc une âme ? »  (Milly ou la terre natale)

 

Dans ce genre poétique, le poète prend à témoin la nature, les morts ou les objets.

Attend-t-il pour autant une réponse ?

N’y a-t-il pas un fond d’hypocrisie à s’adresser à témoin des objets ou des êtres disparus ?

Cette forme d’hypocrisie, d’ailleurs, est galvaudée par nos politiques qui n’hésitent pas à parler au nom de tous quand ils ne représentent qu’eux-mêmes et quelques électeurs.

Lamartine était aussi un homme politique. (voir ici une biographie)

Mais à la différence du politique, le poète est sincère. Certes, il use d’un stratagème mais qui ne trompe personne, on sait bien que le poète effectue un transfert de sa propre pensée vers un objet qui renforce, par l’image mentale qu’on en a, l’idée qu’il veut en donner.

L’eau du lac est un des meilleurs vecteurs romantiques, on imagine les reflets argentés qui frisottent sur sa surface calme et les frissons qui la parcourent faisant comme des motifs vibrionnant infiniment.

« Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés. »

Bien entendu, Alphonse de Lamartine s’inspire de maître Villon dont il admire l’invention poétique qui est universelle et traverse tous les âges.

Les poètes inspirent les poètes et cela fait comme une chaîne qui défie le temps qui n’est jamais en repos.

« Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit … »

« Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! »

Yfig (1949)

« L’eau coule s’infiltre insaisissable

Comme s’enfuit le temps indomptable »

 

 

Sur le poème :

Le poète vient évoquer son amour à jamais disparu sur la rive du lac qui en fut le témoin.

«Où tu la vis s'asseoir ! »
 « Un soir, t'en souvient-il ? »

Le temps est le coupable de la dissolution des instants fragiles, friables de nos vies dont il efface indifféremment les plus beaux, les plus heureux comme les plus malheureux moments.

« Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ? »

 

Nous pensons à d’autres vers partageant ce concept :

François Villon

« Que sont nos amis devenus …. Le vent l’emporte … »

Et

Jacques Prévert (1900 – 1977)

« Les feuilles mortes se ramassent à la pelle … »

« Et le vent du nord les emporte
Dans la nuit froide de l'oubli »

« Et la mer efface sur le sable
Les
pas des amants désunis … »

Le temps qui fuit, s’enfuit, nous laissant là avec pour seul souvenir de vagues images de l’aimée devient une obsession. On voudrait l’arrêter, de son vol suspendre le cours, voire le faire s’en retourner, revenir à ces instants précieux qu’on voudrait arrimer, ancrer dans l’océan des âges.

« Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus ! »

« Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ? »


Dès la première strophe (ci-dessus), Lamartine donne le ton et le thème de son poème : le temps emporte tout sans jamais revenir (sans retour).

Puis il prend le lac à témoin, l’interpelle pour qu’il se souvienne de celle qui l’accompagnait une autre fois. Il doit bien s’en souvenir puisqu’il jetait son écume sur ses pieds.

Un soir, sur ce même lac, voguant silencieux sur ses flots harmonieux, elle lui dit :

« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours »

Comme une prémonition, une anticipation de leur séparation due au temps cruel et sans pitié qui ne cesse jamais de couler …

« Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit »

Reprenant alors le conseil que Pierre de Ronsard (1524-1585) donne à ses contemporains dans son « Mignonne allons voir si la rose » il nous enjoint de jouir de l’instant avant qu’il ne passe top vite, trop loin …

« Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! »

Enfin il termine son poème dans un élan lyrique, s’adressant vigoureusement à la nature toute entière pour lui demander des comptes et l’implorer de lui rendre les instants magiques que tout de la forêt aux grottes et des rochers aux eaux du lac a englouti. Il leur demande de reconnaître son amour.

 

Concernant la métrique et les rythmes du poème :

C’est un alexandrin de 16 strophes composées de  3 vers irréguliers suivis d’un vers de 6 pieds dont la structure est la suivante (avis au musiciens que ça intéresserait) :

 

Strophe 1

12 - 2 10        

12 - 6  6         

12 - 6  6         

6                     

 

Strophe 2

12 - 2 10        

12 - 6   6        

12 - 2 10        

6                     

 

Strophe 3

12 -                

12 -                

12 -                

6                     

 

Strophe 4

12 - 2 4 6       

12 - 6    6       

12 - 6    6       

6                     

 

Strophe 5

12 - 3   9        

12 - 6   6        

12 - 6   6        

6                     

 

Strophe 6

12 - 2 4 2 4    

6                     

12 - 6   6        

6                     

 

Strophe 7

12 - 6   6        

6   - 2   4        

12                   

6                     

 

Strophe 8

12 - 6   6        

6                     

12 - 6 3 3       

6                     

 

Milieu du poème

 

 

Strophe 9

12 - 3 3  6      

6   -  3  3        

12 -  6  6        

6  -   2  4        

 

Strophe 10

12 -  3  9        

12                   

12 -  6  6        

6                     

 

Strophe 11

12 -  2  10      

12 -  1 5 1 5   

12 -  6   6       

6                     

 

Strophe 12

12 -  4 2 2 4   

12                   

12 -  2 10       

6                     

 

Strophe 13

12 -  2 4 2 4   

12 -  1  11      

12 -  6   6       

6                     

 

Strophe 14

12 -  6   6       

12 -  2 10       

12 -  6   6       

6                     

 

Strophe 15

12 -  6   6       

12 -  6   6       

12 -  6   6       

6                     

 

Strophe 16

12 -  6   6       

12 -  6   6       

12 -  6   6       

6   -  2   4       

 

 

C’est une métrique très moderne qui ne respecte pas les règles propres à l’alexandrin (6 6)  mais s’en sert pour créer un équilibre sans cesse rompu pour donner au poème un rythme saccadé une respiration haletante et syncopée propice aux grands élans lyrique et aux stances romantiques dont Boileau vantait les vertus. Sauf que Lamartine, malgré les consignes de l’art poétique de Boileau (Les stances avec grâce apprirent à tomber, Et le vers sur le vers n'osa plus enjamber.) n’hésite pas à user, lui, des enjambements.

Notons l’usage de quelques mots répétés (anaphore) afin d’insister sur le caractère permanent de l’action via une incantation.

« Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages… »

« Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes… »

 

Lamartine utilise l’imparfait, et rompt soudainement cette rémanence du passé dans un brusque présent qui le situe dans l’immédiateté par opposition au temps qui passe :

« Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir ! »

Puis il revient au passé pour mieux user du présent annonçant un impératif qui le place dans un dialogue entre lui et les éléments qui l’entourent et le temps qui s’échappe … dialogue dans lequel il attend des réponses et des actes …. Mais rien ne vient et il finit en demandant qu’on lui accorde, au moins (usage du ‘que’), qu’il aimait.

On peut, cependant, se poser la question :

Pourquoi termine-t-il son poème par  : « ils ont aimé »

Et non : « ils se sont aimé »

Uniquement à cause de la métrique ?

 


 

 

 

Le lac  (les Méditations Poétiques)

 

 

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

 

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !


Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.


Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.


Tout à coup des accents inconnus à la terre
 Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
(liaison avec le vers suivant – enjambement)
Laissa tomber ces mots :



Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
(liaison avec le vers suivant – enjambement)
Des plus beaux de nos jours !



Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.


Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
(liaison avec le vers suivant – enjambement)
Va dissiper la nuit.


Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons !


Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse 
(liaison avec le vers suivant – enjambement)
Que les jours de malheur ?


Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !


Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
(enjambement)
Que vous nous ravissez ?


Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !


Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages 
(enjambement)
Qui pendent sur tes eaux.


Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
(enjambement)
De ses molles clartés.


Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !

 

 

 

 

 

 

 

 

Milly ou la terre natale (I)

Pourquoi le prononcer ce nom de la patrie ?
Dans son brillant exil mon cœur en a frémi ;
Il résonne de loin dans mon âme attendrie,
Comme les pas connus ou la voix d'un ami.

Montagnes que voilait le brouillard de l'automne,
Vallons que tapissait le givre du matin,
Saules dont l'émondeur effeuillait la couronne,
Vieilles tours que le soir dorait dans le lointain,

Murs noircis par les ans, coteaux, sentier rapide,
Fontaine où les pasteurs accroupis tour à tour
Attendaient goutte à goutte une eau rare et limpide,
Et, leur urne à la main, s'entretenaient du jour,

Chaumière où du foyer étincelait la flamme,
Toit que le pèlerin aimait à voir fumer,
Objets inanimés, avez-vous donc une âme
Qui s'attache à notre âme et la force d'aimer ?...

 


 

  • François Villon  (1431-1463)

 

L’Épitaphe en forme de ballade

 

 

 

Que feit Villon pour luy et ses compagnons, s’attendant estre pendu avec eulx.

 

 

 

Frères humains, qui après nous vivez,

N’ayez les cueurs contre nous endurciz,

Car, si pitié de nous pouvres avez,

Dieu en aura plustost de vous merciz.

Vous nous voyez cy attachez cinq, six :

Quant de la chair, que trop avons nourrie,

Elle est pieça devorée et pourrie,

Et nous, les os, devenons cendre et pouldre.

De nostre mal personne ne s’en rie,

Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre !

 

 

 

Se vous clamons, frères, pas n’en devez

Avoir desdaing, quoique fusmes occis

Par justice. Toutesfois, vous sçavez

Que tous les hommes n’ont pas bon sens assis ;

Intercedez doncques, de cueur rassis,

Envers le Filz de la Vierge Marie,

Que sa grace ne soit pour nous tarie,

Nous preservant de l’infernale fouldre.

Nous sommes mors, ame ne nous harie ;

Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre !

 

 

 

La pluye nous a debuez et lavez,

Et le soleil dessechez et noirciz ;

Pies, corbeaulx, nous ont les yeux cavez,

Et arrachez la barbe et les sourcilz.

Jamais, nul temps, nous ne sommes rassis ;

Puis cà, puis là, comme le vent varie,

A son plaisir sans cesser nous charie,

Plus becquetez d’oyseaulx que dez à couldre.

Ne soyez donc de nostre confrairie,

Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre !

 

 

 

              ENVOI.

 

 

 

Prince JESUS, qui sur tous seigneurie,

Garde qu’Enfer n’ayt de nous la maistrie :

A luy n’ayons que faire ne que souldre.

Hommes, icy n’usez de mocquerie

Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre !

 

 


 

  • Yfig (1949)

A l'eau des fontaines

 

 

Que l’eau soit libre ou en fontaine

Qu’elle soit pure et claire qu’elle soit sombre

Diluée dans le sang de nos veines

Chaude et brûlante froide comme une ombre

 

L’eau coule s’infiltre insaisissable

Comme s’enfuit le temps indomptable

 

Qu’elle soit l’eau qui dort aux fontaines

Où se baignent de nues naïades

Bouillonnant en fond de cascade

Ou courant le ru d’une plaine

 

L’eau coule s’infiltre insaisissable

Comme s’enfuit le temps indomptable

 

Giclant des antiques fontaines

Jaillissant des pierres usées

Rafraîchissant les plaies des peines

Éclaboussant nos corps blessés

 

L’eau coule s’infiltre insaisissable

Comme s’enfuit le temps indomptable

 

Glissant sous l’aine des fontaines

Éructant des bouches geyser

Ravinant les sentiers déserts

Libre l’eau court la prétentaine

 

Et la vie coule insaisissable

Comme s’enfuit le temps indomptable

 

 

Quelques explications :

 

Naïades : Mythologie grecque. Divinité féminine inférieure qui présidait aux fleuves, aux rivières, aux fontaines et aux sources. èNymphe. | Les naïades étaient douées du don de prophétie.

 

L’aine : Partie du corps entre le haut de la cuisse et le bas-ventre.

 

Prétentaine : Courir la prétentaine :faire sans cesse des escapades, vagabonder çà et là.

 


 

 

Mignonne, allons voir si la rose

A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.

 

 

 

 

24/05/2013

J'ai des vers, passe-moi le vermifuge et pase-moi donc le temps tant que t'y es !

 

Allez, faut pas s'laisser emmerder par les poètes, ils nous foutent le moral dans les chaussettes !

 


La politique, et les politiciens me foutent le bourdon .... et vous ?

Et pourquoi, S'il vous plaît, on ne ferait pas une chanson sur la pluie et le Président (poils aux dents) ?

Moi, en tout cas .....  je l'ai fait !

 

 


Straight to death ... very sad song .... very badly sang !

I don't mind singing like a monkey !

 


Si t'es moche et mal foutu, qu't'as des complexes et qu'tu déprimes ... viens vite dans notre clinique .... mais n'oublie pas ton fric et ton pognon !

 Viens vite .....  mais oublie pas tes ronds on n'est pas des anges bénévoles sur nos têtes y'a pa d'auréoles ...

 


22/05/2013

Tata Baluchon a besoin de vous .... liste des épisodes déjà écrits et à venir .... et liste des personnages à interpréter


Ça vous  dirait de participer à l’aventure extraordinaire de la création d’un feuilleton radiophonique qu’on appellera « les aventures extraordinaires de tata baluchon » ?

 

J’ai besoin de votre voix. Vous pourrez ‘dire’ et interpréter un ou deux des personnages de ce feuilleton.

On mettra des chansons et des bruitages .....  et on mettra tout ça sur le web ... avant de le proposer à des radios ....

D'autre part, si vous souhaitez vous engager à différents autres niveaux comme :

la musique, l'illustration, le bruitage .....  etc ..... vous êtes bienvenu(e)s.


Titres des épisodes déjà  écrits :


courts se situant à Paris


0 - Pilote                                        (cliquez)
1 - Tata Baluchon organise des soirées libertines  (cliquez)
2 - Tata Baluchon apprend le kungfu   (cliquez)
3 - Tata Baluchon fait du babysitting  (cliquez)
4 - Tata Baluchon donne des cours de philo
5 - Tata Baluchon se lance en politique 

5 bis- Tata Baluchon en politique 2eme partie
5 ter- Tata Baluchon en politique 3eme partie
6 - Tata Baluchon surf dans internet
7 - Tata Baluchon gagne le premier prix
8 - Tata Baluchon experte en art contemporain
10 - Tata Baluchon explique l'économie de marché
11 - Tata Baluchon et la généalogie
12 - Tata Baluchon au salon de beauté

D'autres épisodes sont en gestation (dans la série courts à Paris) ....

Moyens courts hors Paris
31 - Tata Baluchon à st Tropez
32 - Tata Baluchon en Égypte
33 - Tata Baluchon au Soudan.

exemples de titre à venir dans cette sous série :


34 - Tata Baluchon espionne au service de sa majesté

 

35 - Tata Baluchon les pissenlits pas la racine
36 - Tata Baluchon sic transit gloria mundi
37 - Tata Baluchon chasse le kangourou
38 - Tata Baluchon saute en parachute sur Pretoria

etc ...

 

Liste des personnages :

Cette liste n'est pas exhaustive, elle inclut les locataires de l'immeuble mais n'inclus pas les personnages des séries à l'étranger ...

 

 

Tata Baluchon Madame Octavie  BALUCHON

Propriétaires du 1er Jeannot et Jeannette Lapin  Un bébé et une fillette de 3 ans

Docteur Patrack Elie

Son fils Patrick

Sa fille Rita

Docteur Jésus Delatrique

Sa femme Fadéla Delatrique

Voisine du 3ème G  : Marie-Madeleine veuve Poignet remariée Couilloux

Propriétaire 3ème droite    Sevy Dralliev

PROPRIÉTAIRE 5ÉME GAUCHE  Julot Bogosse

Madame veuve Lepied (voir episode 3)



21/05/2013

Hey ... toi .... oui, toi ! t'as l'bonjour de tata Baluchon !!!!!


12/01/2013

Yfig fait du lobbying !

 

Livres numériques de  Yfig

en vente sur Google Play

 

Yfig fait son cinéma 

Scenarii de cinéma courts et longs métrages   298 pages   6€

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_Yfig_fai...

Vous aimez le ciné ???

Le vrai, pas les couillonades de ch’ti ou autres marsupipilamimi !!!!!

 

 

Un raout chez les ploutocrates

Pièce de théâtre – comédie de boulevard       86 pages    9 €

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_Un_raout...

Rigolades et pochades à toutes les pages !

 

Métempsychose du bigorneau

Recueil de nouvelles                                   173 pages     4€

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_M%C3%A9t...

 

 

 

 

Psychédélies

Pièce de théâtre - comédie de boulevard       60 pages    15€

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_Psych%C3...

Les mésaventures de 2 psys pris dans un maelstrom de clientes et clients déjantés.

Bah ! oui, c’est normal quand on est psy d’avoir à faire à des dingues !

 

 

 

Ludmilla

Roman d’aventures                                  116 pages     9€

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_Ludmilla_roman_d_aventures?id=Q3jJyoCvbPsC&feature=search_result

Première partie : chroniques Libyennes.

La Libye telle qu’on n’en parlera jamais …..  et une grande histoire d’amour.

 

Mel pot littéraire

Sketches humoristiques                            107 pages     10€

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_Mel_pot_litt%C3%A9raire_sketches_humoristiques?id=KL6MCI4Y52gC&feature=search_result

 

 

 

DVDP la Joconde

Roman - polar artistique                          106 pages       9€

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_DVDP_la_Joconde_polar_artistique?id=4fsvKwkl_fAC&feature=search_result

DVDP (David Van Den Prout) est vraisemblablement le plus grand détective privé de tous les temps. En plus, il se mêle des affaires des autres et s’instruit des arts picturaux ….

 

 

 

Aux ailes bleues du vent

Poésies chansons mirlitons                 129 pages          4€

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_Aux_ailes_bleues_du_vent_po%C3%A9sies_chansons_mir?id=I474VSs3FZYC&feature=search_result

 

 

 

Apocalypse nucléaire

Pièce de théâtre comédie dramatique    38 pages      10 €

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_Apocalypse_nucl%C3%A9aire_pi%C3%A8ce_de_th%C3%A9%C3%A2tre_com%C3%A9die?id=l9VngUa62zMC&feature=search_result

Que se passerait-il si quelques personnes survivaient à un cataclysme nucléaire ?

Une comédie dramatique non sans humour et philosophie.

 

 

Les aventures extraordinaires de Tata Baluchon

Roman – scénars ciné courts              140 pages      10€

https://play.google.com/store/books/details/Yfig_Les_aventures_extraordinaires_de_Tata_Balucho?id=Lngo9b5QY_sC&feature=search_result#?t=W251bGwsMSwyLDEsImJvb2stTG5nbzliNVFZX3NDIl0.

 

Tata Balluchon est une femme accorte, concierge dans mon immeuble de son état et qui est curieuse de tout. Elle s’intéresse aussi bien au Kung Fu qu’à la généalogie, la politique, l’épilation, la cuisine ou le baby sitting !

Las ! son principal problème c’est qu’elle ne fait que survoler ces domaines. En conséquence, elle mélange un peu tout et se fait des frayeurs effrayantes !

De l’humour, de l’humour et de l’humour !